Il dérobe 79 flacons de gel hydroalcoolique en soupçonnant sa «fille fiévreue» d'être touchée par le coronavirus

Un habitant de Créteil, chauffeur dans une société de transport de médicaments, a dérobé 79 flacons de gel hydroalcoolique. Il a assuré aux policiers avoir commis ce vol pour sa «fille fiévreuse», la soupçonnant d’être touchée par le coronavirus.

Un homme de 43 ans, habitant de Créteil et chauffeur dans une entreprise de transport de médicaments, a volé 79 flacons de gel hydroalcoolique, assurant aux policiers que c’était pour sa «fille fiévreuse», rapporte Le Parisien.

Chloroquine - Sputnik France
«Je pense avoir remercié mon médecin déjà 200 fois» pour avoir prescrit l’hydroxychloroquine
Les faits remontent au mardi 24 mars à Sucy-en-Brie, dans le Val-de-Marne.

Tout a commencé par la disparition de 46 flacons de gel hydroalcoolique, soit huit colis, au sein d'une société de transport de médicaments.

Selon le quotidien, la direction de l’entreprise a visionné les images de vidéosurveillance de l’entrepôt. Elle a ainsi pu constater que l’un des chauffeurs avait manipulé de manière suspecte des colis au fond de son véhicule.

L’individu a été convoqué par la direction et a rapidement reconnu le vol.  

La source a indiqué que la société avait porté une plainte contre lui. Les forces de l’ordre de Boissy-Saint-Léger l’ont interpellé dans l’après-midi du mercredi 25 mars.  

Il soupçonne sa fille d’être infectée

Les enquêteurs ont procédé à une perquisition à son domicile dans le quartier du lac à Créteil. Ils ont alors découvert neuf flacons de 100 ml de gel hydroalcoolique et 24 autres dans sa voiture.

D’après le média, le chauffeur a expliqué que sa fille était fiévreuse et sous traitement médical. Il la soupçonnait d’être contaminée par le coronavirus et a ajouté que lui-même avait perdu le sens du goût et l’odorat.

Jeudi 26 mars, il a été déféré au parquet au terme de sa garde à vue et il lui a été délivré une ordonnance pénale.

Situation en France

Le Covid-19, détecté en décembre dernier en Chine, a déjà touché plus de 25.200 personnes en France et en a tué 1.331, selon le dernier bilan en date.

Pour éviter la propagation du virus, l’Hexagone est confiné depuis le 17 mars.  

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала