Marine Le Pen dénonce les «fake news» propagées par le gouvernement sur fond de crise sanitaire

© AP Photo / Thibault CamusMarine Le Pen
Marine Le Pen - Sputnik France
En pleine crise sanitaire de coronavirus, Marine Le Pen attaque le gouvernement dans une interview à Valeurs actuelles dans laquelle elle cible Emmanuel Macron pour avoir divulgué «des mensonges» qui ont, selon elle, sapé la confiance publique.

La présidente du Rassemblement national tire à boulets rouges sur Emmanuel Macron dans une interview accordée à Valeurs actuelles, qualifiant sa politique d’irresponsable, avant de pointer «les mensonges» de son gouvernement.

L'Assemblée Nationale - Sputnik France
«Madame j'ai-la-trouille», Jean-Luc Mélenchon tacle Marine Le Pen sur son absence à l’Assemblée
«Qui a dit "c’est une grippe"? Qui a dit "il n’y a qu’une chance minime pour que la France soit touchée"», s'indigne-t-elle, notant une rupture de confiance entre la population et le gouvernement.
«Les Français sont déboussolés, ne savent plus à quel saint se vouer. Le gouvernement est le plus gros pourvoyeur de fake news depuis le début de cette crise. Et le responsable de la perte de confiance dans la parole publique», fustige-t-elle dans l’interview.

L’incapacité face à la crise

Dans le même sens, elle estime que les dirigeants actuels ne sont pas en mesure de venir à bout de la crise. Mme Le Pen évoque même un «effondrement de l’État».

«Les régions se débrouillent, les préfets aussi, les villes sont livrées à elles-mêmes, les médecins prennent leurs décisions, les entreprises compensent la fragilité en produisant des masques», déplore-t-elle.

Une menace pour l’unité nationale

French President Emmanuel Macron, left, and President Donald Trump, right, participate in a G-7 Working Session on the Global Economy, Foreign Policy, and Security Affairs the G-7 summit in Biarritz, France - Sputnik France
Face au coronavirus, Macron prépare une «initiative importante» avec Trump
Toujours concernant le Président de la République, la dirigeante du RN a déclaré que «ses mensonges rendaient l’unité nationale impossible».

«De la même manière qu’on ne peut soutenir l’indécence de l’entourage du Président qui laisse fuiter que le chef de l’État serait thaumaturge et accomplirait des miracles. Au moment où les infirmières et médecins n’ont pas de masques, où les policiers n’ont pas de masques, où les soignants tombent comme des mouches», conclut Marine Le Pen.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала