Des criminels se font passer pour des médecins pour pénétrer dans les maisons en Espagne

Des malfaiteurs affirmant distribuer des masques de protection ou faire des prélèvements pour des analyses pénètrent dans des maisons pour commettre des délits, a prévenu le directeur des opérations de la police nationale espagnole.

La pandémie de coronavirus fournit aux criminels un nouveau prétexte pour entrer illégalement dans les maisons. En Espagne, des malfaiteurs se faisant passer pour des médecins demandent aux habitants de leur ouvrir la porte, a annoncé le directeur des opérations de la police nationale, Jose Angel Gonzalez.

«La semaine dernière, nous avons enregistré plusieurs cas dans lesquels les criminels se faisaient passer pour des employés de divers services afin de pénétrer dans les appartements pour commettre des délits», a fait savoir M.Gonzalez lors d’une conférence de presse retransmise en ligne.

Un piéton sur une rue déserte dans un village espagnol (archive photo) - Sputnik France
Covid-19: des cadavres découverts par les militaires dans des maisons de retraite en Espagne
Selon lui, certains suspects ont tenté d’entrer dans des maisons sous prétexte de recueillir des analyses pour l’étude du coronavirus. Dans d’autres cas, ils ont affirmé distribuer des masques et des gants de protection. Le commissaire a appelé les Espagnols à ne pas ouvrir la porte aux inconnus.

85.200 cas d’infection confirmés

À la date du 30 mars, l’Espagne compte près de 85.200 cas de contamination et 7.340 décès liés au virus, faisant du pays le deuxième le plus touché au monde, après l’Italie, quant au nombre morts.

Face à la pandémie, le gouvernement espagnol vient d’approuver l’arrêt pour deux semaines de toutes les activités économiques «non essentielles», mesure décidée quinze jours après la proclamation de l’état d’alerte dans le pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала