Détection du Covid-19: comment fonctionneront les tests sérologiques promis par Édouard Philippe?

Les nouveaux tests promis par le Premier ministre pour détecter le coronavirus seront complémentaires des tests moléculaires pratiqués jusqu’à présent, racontent Les Échos.

Les tests sérologiques, dont la prochaine apparition vient d’être annoncée par Édouard Philippe, permettront de détecter la réponse de l’organisme via des anticorps fabriqués contre le virus qui l’a attaqué, explique le quotidien Les Échos.

Des essais cliniques (image d’illustration) - Sputnik France
Un médicament français contre le Covid-19 soumis aux tests en Russie
Car cette réponse prend plusieurs jours à se mettre en place, ces tests ne sont pas pertinents en tout début d’infection, précise le journal. En revanche, à la différence du virus qui finit par être éliminé, ces anticorps restent dans l’organisme. Ainsi, en termes d’utilisation, les tests sérologiques sont tout à fait complémentaires des tests moléculaires pratiqués jusqu’à présent et qui détectent la présence du virus à travers ses gènes.

Selon le Premier ministre, les tests sérologiques «seront prêts pour la sortie du confinement». Leur première utilisation devrait donc être le dépistage à grande échelle de la population après la levée de la quarantaine, indique le journal.

Les Échos soulignent également qu’en cas de dépistage massif, «il n’est en effet possible d’admettre qu’un faible taux de "faux négatifs"» pour éviter la répétition du scénario qui s’est joué récemment en Espagne, qui avait commandé à la société chinoise Bioeasy les tests qui ne permettaient de détecter que 30% des personnes infectées.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала