Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'alcool ne débarrasse pas du coronavirus mais au contraire lui rend service, alerte un médecin

© Sputnik . Ruslan Krivobok / Aller dans la banque de photosvodka russe
vodka russe  - Sputnik France
S'abonner
La consommation d’alcool affecte le système immunitaire, offrant un terrain propice à l’infection par le coronavirus, explique un spécialiste. Les rumeurs prétendant que l’alcool serait un traitement efficace contre la maladie dérivent de recommandations très spécifiques, à l’usage des soignants seulement.

La consommation d’alcool constitue un facteur aggravant et fragilise l’organisme face au Covid-19, explique à Sputnik Ilya Akinfiev, spécialiste en chef des maladies infectieuses du district administratif central de Moscou. Le médecin met en garde contre un hypothétique traitement de la maladie par l’alcool, qu’il qualifie de «mythe».

«La consommation de petites doses, surtout si nous parlons de consommation régulière d'alcool, à raison de 30 à 45 millilitres de vodka, affecte négativement le système immunitaire, et l’affaiblit. Le risque d’être infecté sera beaucoup plus élevé chez une personne qui procède à une telle "désinfection" tous les jours, par conséquent, c'est un mythe», a-t-il déclaré.

Un mythe issu de la pratique professionnelle

Le mythe selon lequel l’alcool serait efficace contre l’infection, trouve sa source dans les consignes de travail données aux médecins, relate Ilya Akinfiev. En effet, dans le cadre d’infections particulièrement dangereuses, les médecins peuvent prendre de l’alcool à 70%pour se rincer la bouche, et recracher. Une pratique en vérité peu utilisée, même chez les professionnels de santé, conclut-il.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала