Les ouvriers et les pauvres sont les plus exposés au Covid-19 aux USA pour cette raison

À cause de l'épidémie de Covid-19, les inégalités sociales s’accroissent aux États-Unis, conclut une étude réalisée par Ipsos en partenariat avec Axios. Selon les experts, les pauvres sont plus exposés au risque de tomber malade en raison des licenciements et de l'absence de télétravail.

Une recherche sur les inégalités aux États-Unis en temps de crise liée à l'épidémie et baptisée Coronavirus Index révèle les inégalités croissantes de l’autre côté de l'Atlantique. Les résultats de l’étude menée fin mars auprès d’américains et réalisée par l'institut Ipsos en partenariat avec Axios ont été publiés sur le site du média en ligne ce 2 avril.

Deux Amériques

Pour le président d’Ipsos US Public Affairs, la situation actuelle met en lumière les «deux Amériques».

«Les riches et les personnes aisées sont passés au télétravail. Ils ont maintenu leur emploi dans le monde virtuel», affirme-t-il. Il constate par ailleurs qu’aujourd’hui «les ouvriers et les pauvres sont plus exposés».

Ile-de-France, image d'illustration - Sputnik France
Le fossé des inégalités se creuse encore davantage en Île-de-France
La recherche souligne notamment qu’alors que la majorité des personnes aisées ayant une éducation supérieure n’ont pas été licenciées et continuent à travailler depuis chez elles, les plus pauvres et moins éduquées, sans compter celles qui n’ont pas pu sauvegarder leur emploi, doivent aller au travail en pleine épidémie. Ainsi, elles sont particulièrement exposées aux risques d’infection. En effet, seulement 3% d’entre elles sont passées au télétravail, conclut l’étude effectuée sur un échantillon de 1.355 américains.

Le dernier bilan de l'épidémie de Covid-19 aux États-Unis fait état de près de 216.000 cas d’infection et plus de 5.000 morts.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала