Un Algérien incarcéré pour avoir remis en cause l'existence de l’épidémie de Covid-19

Un Algérien a été arrêté et placé sous mandat de dépôt dans l’est du pays pour diffusion de fausses informations concernant l’épidémie, informe une note de la police nationale relayée par TSA. Le prévenu a remis en cause l’existence de la maladie et appelait à la violation des règles d’hygiène et d’isolement sanitaire.

Dans le cadre des instructions du Président Abdelmadjid Tebboune pour combattre la prolifération des fake news concernant l’épidémie du coronavirus, la police de la wilaya (région) de Tébessa, dans l’est de l’Algérie, a arrêté un homme qui diffusait des messages subversifs sur sa page Facebook dans lesquels il nie l’existence de l’épidémie du Covid-19 et appelle à des rassemblements populaires en violation des mesures d’hygiène, indique un communiqué de la police nationale relayé mercredi 1er avril par le site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA).

Alger - Sputnik France
L'Algérie va attaquer France 24 en justice pour des «propos haineux» et convoque l'ambassadeur de France
La note informe que le mis en cause, 55 ans, a été interpellé par la brigade de lutte contre la cybercriminalité au service de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya de Tébessa. L’intéressé appelait également à organiser des fêtes de mariage et autres cérémonies publiques, discréditant ainsi les mesures d’hygiène et d’isolement sanitaire décrétées par les pouvoirs publics dans le but de contenir l’épidémie du Covid-19.

Après son identification, l’homme a été arrêté par la police puis déféré en comparution immédiate devant le juge d’instruction du tribunal de la ville qui a ordonné son placement sous mandat de dépôt pour diffusion de publications subversives.

Le 52 régiment de la Santé militaire à Bouira - Sputnik France
En Algérie, l’armée se prépare à venir «en soutien au système de santé national» - photos
Lors d’une réunion tenue jeudi 19 mars à la présidence de la République consacrée à la propagation du coronavirus en Algérie, Abdelmadjid Tebboune a instruit les départements ministériels concernés à «lutter quotidiennement contre les campagnes de désinformation par la diffusion de données scientifiques de manière intégrale sur l'évolution de la propagation de la pandémie, en y associant des spécialistes et des experts dans l'opération de sensibilisation, afin de rassurer les citoyens et de les inciter à respecter les mesures de prévention», indique un communiqué relayé par l’agence officielle Algérie Presse Service (APS).

Bilan de la maladie

Désinfection contre le Covid-19 à Alger - Sputnik France
La Chine «profondément choquée» par les propos «haineux et diffamatoires» tenus sur France 24
Le bilan de l’épidémie a été revu à la hausse ces dernières 24 heures en Algérie. En effet, lors d’un point presse mercredi 1er avril à Alger, le directeur de la prévention et de la lutte contre les maladies transmissibles au ministère de la Santé, le Pr Djamel Fourar, a affirmé que 728 personnes contaminées par le coronavirus étaient actuellement hospitalisées dans différents établissements sanitaires à travers le pays. De plus, il a déploré 58 décès et signalé 61 guérisons.

M.Fourar avait précédemment informé que 49 wilayas étaient désormais touchées par le virus. Ainsi, sur instruction du Premier ministre Abdelaziz Djerad, la mesure de confinement partiel est étendue aux quatre wilayas suivantes: Béjaïa, Aïn Defla, Mostaganem et Bordj Bou Arreridj. Au total, 14 wilayas, dont la capitale Alger, sont soumises à cette mesure. Elle prend effet à compter de ce jeudi 2 avril, de 19h00 à 07h00, et s’étendra jusqu’au 19.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала