Sibeth Ndiaye fustige ceux qui parlent du Covid-19 comme d'une «grosse grippe», oubliant qu'elle l'avait fait elle-même

© AP Photo / Francois MoriFrench President Emmanuel Macron's communications advisor Sibeth Ndiaye is pictured at the Elysee Palace in Paris, France, Thursday, May 18, 2017.
French President Emmanuel Macron's communications advisor Sibeth Ndiaye is pictured at the Elysee Palace in Paris, France, Thursday, May 18, 2017. - Sputnik France
La porte-parole du gouvernement s'est fait rattraper par ses propos sur la «gravité» du coronavirus dans une interview au Parisien le 1er avril. En effet, incendiant ceux qui comparent le Covid-19 a une grosse grippe, elle semble avoir oublié qu'il y a encore quelques semaines, elle avait fait la même comparaison à la télévision.

Sibeth Ndiaye a condamné les sceptiques qui prennent le Covid-19 pour une «grosse grippe» dans une interview accordée au Parisien le 1er avril.

«On peut s'étonner de voir certaines personnes parler en ce moment de la gravité de l'épidémie, alors qu’elles se gaussaient il y a encore quelques semaines de cette grosse grippe», a-t-elle dénoncé, citée par le quotidien.

Cependant, par ses dires, la porte-parole du gouvernement met des bâtons dans ses propres roues. En effet, il y a peu, le 5 mars dernier, c’était elle qui comparait l’épidémie de Covid-19 à une «grosse grippe» au micro de LCI.

Sibeth Ndiaye - Sputnik France
La bourde de Sibeth Ndiaye à propos des enseignants «qui ne travaillent pas» passe mal
Affirmant que la vie des Français «ne s’arrêtera[it] pas» à cause du coronavirus, elle y expliquait notamment qu’il fallait «avoir conscience que dans 80% des cas les personnes atteintes ont simplement un gros rhume, une grosse grippe au maximum.»

«La grippe fait malheureusement plusieurs milliers de décès chaque année. Aujourd'hui, on a plus de décès en France de la grippe que dans le monde du coronavirus», avait-elle déclaré au cours de cette même interview.

Pourtant, l’épidémie de Covid-19 s’est avérée plus grave que celle de la grippe, avec plus de 4.500 morts répertoriés dans les hôpitaux au 2 avril, sans compter les décès survenus à domicile et dans les ehpad.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала