Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Ils enterrent des Pokémons!»: un présentateur de BFM TV ironise sur l'hommage des Chinois à leurs morts - vidéo

© AFP 2021 STRl'hommage des Chinois à leurs morts
l'hommage des Chinois à leurs morts - Sputnik France
S'abonner
En observant les Chinois qui inclinaient la tête pour rendre hommage à leurs morts du Covid-19, un journaliste de BFM TV a dit: «Ils enterrent des Pokémons». Plus tard, le journaliste Emmanuel Lechypre et la chaîne ont présenté leurs excuses pour ces «propos totalement déplacés».

Commentant la cérémonie d’hommage aux victimes du coronavirus qui a eu lieu ce 4 avril en Chine, un journaliste de BFM TV a ironisé en disant que les personnes présentes «enterrent des Pokémons».

Pendant les trois minutes de silence respectées en hommage aux patients et au personnel soignant morts pendant l’épidémie, le présentateur a prononcé cette phrase en chuchotant. Sa collègue a repris la parole comme si de rien n’était pour annoncer le nombre de victimes en Chine.

En réaction à une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, le journaliste Emmanuel Lechypre s’est publiquement excusé pour «une remarque totalement déplacée». Il pensait «les micros fermés».

​La chaîne a également présenté ses excuses aux téléspectateurs, soulignant le caractère déplacé des propos.

Déroulement de la cérémonie

La cérémonie a débuté à 10h (4 heures du matin à Paris). Les sirènes ont retenti sur tout le territoire pendant trois minutes en signe de respect aux plus de 3.300 morts.

Les habitants de Wuhan, ville de 11 millions d'habitants et centre de l’épidémie, sont restés immobiles dans les rues.

Désinfection contre le Covid-19 à Alger - Sputnik France
La Chine «profondément choquée» par les propos «haineux et diffamatoires» tenus sur France 24
«Je ressens beaucoup de tristesse pour nos collègues et patients qui sont morts», a déclaré à l'AFP Mme Xu, une infirmière de l'établissement, en tentant de retenir ses larmes. «J'espère qu'ils reposent en paix là-haut.»

Dans la capitale Pékin, les automobilistes ont stoppé leurs véhicules pour klaxonner et les piétons sont également restés immobiles sur le trottoir, certains avec leurs sacs de courses dans les mains.

Par respect pour les défunts, la Chine interdit samedi toutes les activités publiques de loisir pour ses 1,4 milliard d'habitants. Même certains jeux vidéos chinois en ligne ont été rendus inaccessibles, indique l'AFP.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала