Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un détenu suspecté d’avoir été infecté au coronavirus meurt à la prison de Douai

S'abonner
Un détenu est décédé dans la prison de Douai jeudi 2 avril. En attendant l’autopsie qui aura lieu le 6 avril, le personnel pénitentiaire n’exclut pas que cette mort soit due au Covid-19, relate Le Parisien.

Après avoir été pris d'une forte poussée de fièvre, un homme âgé de 45 ans est mort jeudi 2 avril à la prison de Douai, dans le département du Nord, rapporte Le Parisien.

la garde des Sceaux Nicole Belloubet  - Sputnik France
Émeutes en prison: Belloubet appelle les détenus à la «responsabilité» et promet 100.000 masques
Alors que pour le moment les vraies causes de sa mort sont inconnues, tout porte à croire qu’il pourrait s’agir d’un cas de contamination au Covid-19, indique le média. À en croire des sources proches du dossier, citées par le quotidien, la mort de l’homme a été provoquée par une forte fièvre de 40°C. En plus, peu avant son décès, il souffrait aussi de difficultés d'élocution, d’après les mêmes sources.

Vu que les symptômes dont il souffrait sont identiques à ceux du Covid-19, l'acte de décès rédigé par les médecins évoque une «suspicion de Covid-19», rapporte Le Parisien. Pourtant, c’est l’autopsie prévue pour le 6 avril qui doit mettre les points sur les i dans ce dossier.

Condamné pour violences conjugales

Cité par le quotidien, Frédéric Teillet, procureur de la République de Douai, a informé que cet homme «purgeait une peine de huit mois dont quatre assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve, pour violences conjugales».

Prison - Sputnik France
Près de 5.000 détenus pourraient être libérés des prisons françaises en raison du Covid-19
Pour rappel, si entre le 16 mars et le 1er avril quelque 6.000 détenus à qui il restait moins de deux mois d’incarcération ont été relâchés et ce dans le but d'éviter une crise sanitaire et sécuritaire dans les établissements pénitentiaires, cette mesure, comme l’avait expliqué Nicole Belloubet au Journal du dimanche ne concernait pas les personnes condamnées pour un crime, des faits de nature terroriste ou encore des violences conjugales.

Alors que la pandémie de Covid-19 a déjà touché plus d’un million de personnes à travers la planète, en France le nombre des décès dus à la maladie est de 7.560.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала