Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le coronavirus pourrait-il s’attaquer au cerveau?

CC0 / VSRao / Cerveau (image d'illustration)
Cerveau (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Le coronavirus pourrait nuire non seulement aux poumons, mais également au cerveau. Tel est le constat dressé par des médecins dans le monde entier, lesquels font part de cas de troubles cognitifs chez des patients contaminés. Des études sont déjà lancées pour comprendre le phénomène.

Des neurologues constatent qu’un certain nombre de patients atteints par le Covid-19 développent de graves déficiences cérébrales, rapporte le New York Times.

Boris Johnson et Carrie Symonds - Sputnik France
La fiancée enceinte de Boris Johnson pense être infectée par le coronavirus
Certains ont ainsi présenté une altération de l'état mental ou encéphalopathie, un terme fourre-tout pour une maladie ou un dysfonctionnement cérébral qui peut avoir de nombreuses causes sous-jacentes. Ces troubles neurologiques se joignent à d'autres symptômes inhabituels, tels qu'une diminution de l'odorat et du goût ainsi que des maladies cardiaques.

Comme le rapporte le New York Times, l’un de ces troubles a été signalé le 31 mars par des docteurs de Détroit. Une femme âgée d’une cinquantaine d’années se plaignait de maux de tête. Capable de dire son nom aux médecins, elle a tout de même commencé à perdre l'usage de ses sens. La scintigraphie cérébrale a détecté un gonflement anormal et une inflammation dans plusieurs régions de son cerveau, avec des zones plus petites où certaines cellules étaient mortes.

Les médecins lui ont diagnostiqué une maladie dangereuse appelée encéphalopathie nécrosante aiguë, une complication rare de la grippe et d'autres infections virales.

Des troubles enregistrés dans d’autres pays

Grillage d'une prison - Sputnik France
Un détenu suspecté d’avoir été infecté au coronavirus meurt à la prison de Douai
Des observations similaires ont été faites par des médecins en Italie et dans d'autres pays, où des patients atteints du Covid-19 ont présenté des accidents vasculaires cérébraux, des convulsions, des symptômes de type encéphalite et des caillots sanguins, ainsi que des picotements ou des engourdissements dans les extrémités. Dans certains cas, les patients déliraient avant même de développer de la fièvre ou une maladie respiratoire.

Le médecin italien Alessandro Padovani, de l'hôpital de Brescia, a même ouvert une unité dédiée uniquement aux malades du Covid-19 présentant des troubles neurologiques.

Des études sur le phénomène sont en cours

Selon Sherry H-Y. Chou, neurologue à la faculté de médecine de l'Université de Pittsburgh, citée par le New York Times, les symptômes neurologiques ne sont pas suffisamment étudiés, mais des efforts pour les comprendre sont déjà en cours.

«Nous devons absolument recueillir des informations, sinon nous irons à l’aveuglette. Il n'y a pas de ventilateur pour le cerveau. Si les poumons sont endommagés, nous pouvons mettre le patient sous ventilateur et espérer sa guérison. Nous n'avons pas ce luxe avec le cerveau», a-t-elle déclaré.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала