Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bruxelles explique les raisons du non-rapatriement de ses binationaux du Maroc

© REUTERS / YOUSSEF BOUDLALDes touristes en attente de rapatriement à l'aéroport de Marrakech, le 15 mars 2020.
Des touristes en attente de rapatriement à l'aéroport de Marrakech, le 15 mars 2020. - Sputnik France
S'abonner
Les Belgo-Marocains bloqués au royaume chérifien n’ont pas été rapatriés par Bruxelles en raison d’un refus des autorités marocaines, affirme le chef de la diplomatie belge, réfutant ainsi les accusations d’abandon.

Le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense Philippe Goffin assure que c’est le Maroc qui a refusé d’autoriser le rapatriement des Belgo-Marocains après la fermeture de son espace aérien en raison du Covid-19, rapporte la Radiotélévision belge francophone (RTBF). S’exprimant lors d’une réunion par visioconférence de la commission des relations extérieures de la Chambre des représentants, le responsable a catégoriquement nié l’abandon par ses services de ses citoyens.

Coronavirus au Maroc  - Sputnik France
Le port du masque de protection est désormais obligatoire au Maroc
«On a envie que nos binationaux puissent revenir au pays. On fait tout pour que cela fonctionne de la sorte. Sauf que pour le moment, on se heurte clairement à un refus de l’État marocain. C’est aussi clair que cela», informe le ministre. «Malgré cela, sept vols ont été organisés par Brussels Airlines, entre autres, au départ de Marrakech et d’Agadir. 19 autres vols ont été organisés par le biais de Ryanair depuis Tanger dans le nord du Maroc», fait-il savoir, précisant garder un contact «permanent» avec son homologue marocain Nasser Bourita et l’ambassadeur du Maroc en Belgique Mohammed Ameur.

«Pas de discrimination»

Le professeur français Didier Raoult, biologiste et professeur de microbiologie, spécialiste des maladies infectieuses et directeur de l'Institut des infections de l'IHU Méditerranée, posant dans son bureau à Marseille, - Sputnik France
Le Pr Raoult est-il considéré «comme le Messie» au Maroc?
Indiquant que le Burundi a également pris cette décision, le chef de la diplomatie belge a réfuté les accusations de traitement à deux vitesses qualifiant «les Belges de soi-disant seconde catégorie».

«En aucun cas, nous ne faisons de discrimination vis-à-vis de ces personnes. En aucun cas! Pas de discrimination, pas de favoritisme, pas de tri, pas de choix dans les listes de rapatriement et jamais, mes services ni moi-même, n'avons abandonné les particuliers binationaux dans tel ou tel pays», assure le ministre, selon RTBF, admettant que de «nombreux» Belges sont toujours «coincés» à l'étranger.

Depuis le début des vols de rapatriement organisés par le gouvernement le 18 mars, plus de 5.000 ressortissants belges ont été ainsi rapatriés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала