Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le renseignement US aurait alerté sur un événement «cataclysmique» dès novembre, le Pentagone dément

© AP Photo / Jacquelyn MartinPentagone
Pentagone - Sputnik France
S'abonner
Si Pékin s’est mis à communiquer sur le nouveau virus en décembre, le renseignement américain avait commencé à faire les premières alertes sur un événement probablement «cataclysmique» dès le mois de novembre, et avait rédigé un rapport, selon ABC News. Le Pentagone dit toutefois n’avoir rien reçu.

Dès la fin du mois de novembre, le renseignement médical américain (National Center for Medical Intelligence, NCMI) avait averti qu'une contagion balayait la région chinoise de Wuhan, a rapporté ABC News le 9 avril se référant à ses sources proches du dossier.

Donald Trump et Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des maladies allergiques et infectieuses. - Sputnik France
Trump menacé d’une «épidémie surprise»: la curieuse prémonition de 2017
Le renseignement a rédigé un rapport qui «avait sonné l’alarme parce qu’une maladie incontrôlée constituerait une menace sérieuse pour les forces américaines en Asie», précise ABC News.

«Les analystes avaient conclu qu’il pourrait s’agir d’un événement cataclysmique», a déclaré l’une des sources de ce rapport.

D’après les interlocuteurs de la chaîne américaine, le rapport avait ensuite été transmis «à plusieurs reprises» à la Defense Intelligence Agency, à l’état-major du Pentagone et à la Maison-Blanche.

Tout au long du mois de décembre, de nombreux briefings se sont déroulés au sein du gouvernement américain, y compris au Conseil national de sécurité. Ensuite, début janvier, une «explication détaillée du problème» est finalement apparue dans un Daily Brief du Président, à savoir dans un document présenté chaque matin au Président des États-Unis, toujours selon les sources.

Le Pentagone réagit

Le 8 avril, le Pentagone a diffusé un communiqué démentant l’existence de ce «produit/analyse».

Plus tôt, le 5 avril, le secrétaire américain à la Défense Mark Esper avait annoncé lors d’un entretien sur ABC News qu’il «ne se souvenait pas» si le Pentagone avait reçu à l’époque une analyse sur le nouveau virus en Chine.

Le bilan aux États-Unis

Selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles le 9 avril à 11h00 GMT, les États-Unis comptent au total 14.817 morts et 432.132 cas de contamination.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала