Il tente d'échapper à la «frénésie» autour du Covid-19 en se cachant dans une forêt et meurt empoisonné

CC0 / Zakowicz / Une forêt, image d'illustration
Une forêt, image d'illustration - Sputnik France
Alors que tout le monde parle du coronavirus, un cycliste russe s’est retranché dans une forêt pour fuir la panique générale. Quelques jours après le début de son aventure, il est mort d’un empoisonnement, relate son épouse.

En pleine pandémie de Covid-19, le voyageur et cycliste russe Alexandre Norko a pris le pari d’'échapper au coronavirus en se réfugiant dans une forêt près de Saint-Pétersbourg. Peu avant de s’y rendre, l’homme a pointé du doigt «une frénésie malsaine à l'échelle planétaire, associée au coronavirus», dont il voulait s’éloigner. Pourtant son retour à la nature a tourné au drame: l’homme y a en effet trouvé la mort.

Un hôpital - Sputnik France
Ressuscité 90 minutes après son décès, il choque les médecins
Selon la femme du cycliste, il est décédé le 6 avril des suites d’un empoisonnement provoqué par l’ingestion des racines d’une plante sauvage, la ciguë aquatique (ou cigüe vireuse), qu’il a pris pour celles d’un nénuphar.

«Selon les experts, c'était une ciguë vireuse, qui a un goût agréable et sent bon, mais tue un cheval. Un ancien philosophe grec a été empoisonné par le jus de cette plante. Sasha s'est qualifié de philosophe d’une simplicité volontaire ... Et il a accidentellement répété son sort», a-t-elle déploré sur sa page Vkontakte, le 9 avril.

Plus de 97.000 personnes sont déjà mortes à cause du coronavirus.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала