Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il attaque brutalement les gendarmes qui contrôlent son frère pour non-respect du confinement

© AFP 2021 DAMIEN MEYERGendarme
Gendarme - Sputnik France
S'abonner
Un individu a blessé trois gendarmes à coups de poing alors qu’ils interpellaient son frère qui se rebellait contre un contrôle pour non-respect du confinement dans le Val-d’Oise, rapporte Actu17. Les deux agresseurs ont été arrêtés et comparaîtront devant le juge.

Un contrôle de routine de respect du confinement dans le Val-d’Oise a dégénéré et a donné lieu à l’interpellation de deux individus après que plusieurs gendarmes ont été insultés et agressés, le 9 avril, relate Actu17.

Les forces de l’ordre ont procédé au contrôle d’un conducteur qui a laissé sa voiture sur un emplacement réservé aux taxis, dans la commune de l’Isle-Adam. Sans attestation dérogatoire de déplacement, l’homme s’est mis à injurier les gendarmes. Son frère est sorti d’un commerce à proximité et a commencé lui aussi à les insulter, tout en cherchant à s’interposer de force sur les lieux de l’interpellation.

Il frappe des gendarmes et leur crache dessus

L’homme a asséné des coups de poing au visage de plusieurs militaires et s’est permis de distribuer des coups de coude et des crachats, a déclaré une source proche du dossier citée par le média. L’un des gendarmes n’est pas parvenu à maîtriser le mis en cause avec son pistolet à impulsion électrique, mais celui-ci a finalement été arrêté dans sa tentative de fuite.

Trois militaires ont été blessés et ont reçu cinq jours d’Incapacité totale de travail, alors que d’autres ont déposé plainte, a précisé le quotidien.

Les agresseurs face à la justice

L’auteur de l’agression a été placé en garde à vue pour violences volontaires commises sur personnes dépositaires de l’autorité publique avant d’être déféré au tribunal de Pontoise. Âgé de 27 ans, cet homme qui est déjà connu des services de police devra être jugé ce 11 avril. Le frère qui est à l’origine des faits a également été place en garde à vue. Ayant plaidé coupable, il comparaîtra devant le tribunal en septembre, a indiqué Actu17.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала