Il meurt noyé dans la Charente en voulant éviter un contrôle de confinement 

En voulant échapper à un contrôle de confinement, un jeune homme a sauté dans la Charente depuis un pont à Angoulême. Bien que l’un des fonctionnaires ait plongé pour le secourir, le fuyard est décédé par noyade.

Un jeune homme de 28 ans est décédé en tentant d’échapper à un contrôle de confinement, rapporte Charente libre. Le drame a eu lieu dans la nuit du 9 au 10 avril au niveau du pont de Saint-Antoine, à Angoulême, dans le département de la Charente.

une voiture roule à pleine vitesse  - Sputnik France
Après une course-poursuite avec trois monospaces, les gendarmes y font une découverte inattendue

Selon le quotidien, vers minuit et demi, un équipage de la brigade anticriminalité (BAC) l’a croisé alors qu’il était au volant d’une voiture. Les forces de l’ordre ont voulu procéder à son contrôle pour vérifier la raison de sa présence sur la voie publique en plein confinement.

Mais le jeune homme a refusé d’obtempérer et a pris la fuite.

La course-poursuite vire au drame

Une course-poursuite a alors commencé. Pourtant, au niveau du pont de Saint-Antoine, le fuyard s’est retrouvé bloqué, a arrêté son véhicule et est sorti. Il a alors enjambé la rambarde du pont et a sauté dans la Charente sous les yeux des policiers.

L’un des fonctionnaires a plongé pour le secourir, mais il était trop tard. Le fuyard est décédé par noyade.

Rien dans son véhicule n’a permis aux policiers de comprendre les raisons de sa fuite, d’après la source.

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Angoulême et confiée au SRPJ de Limoges.

Une autopsie est prévue mardi 14 avril pour déterminer les causes de son décès.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала