Moscou: sans accord de l’OPEP+ «l'économie mondiale serait au bord d'un chaos incontrôlable»

La nécessité d'un nouvel accord était arrivée, estime Moscou, car autrement, en ce qui concerne l’énergie et ses prix, il y avait des risques que «l'économie mondiale soit au bord d'un chaos incontrôlable», a estimé le porte-parole du Kremlin à la télévision russe.

Sans un nouvel accord des pays exportateurs de pétrole, l'économie mondiale se serait heurtée à des conséquences très lourdes, a déclaré le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov à la télévision russe.

«Le monde entier a besoin d’accords. Parce que si cet accord n'a finalement pas lieu - l'économie mondiale sera au bord d'un chaos incontrôlable en ce qui concerne les prix des énergies», indique-t-il.
Extraction de pétrole (image d'illustration) - Sputnik France
Les pays de l'OPEP+ atteignent un consensus

De plus, il a souligné que les États-Unis étaient intéressés par le nouvel accord de l'OPEP+ autant que la Russie, en particulier à la lumière de la campagne électorale présidentielle. Selon le porte-parole du Kremlin, si la crise se développe, 10 millions d'Américains pourraient se retrouver au chômage, car les entreprises de pétrole de schiste risquent de faire faillite.

«C'est pourquoi, bien sûr, la prise en compte de ce secteur économique est également une priorité pour le Président états-unien», a-t-il conclu.

Le nouvel accord

Le 10 avril, les pays de l’OPEP+ se sont accordés sur une baisse de la production de pétrole à l'horizon de mai 2022.

Au cours des deux prochains mois, la baisse totale de la production de pétrole sera de 10 millions de barils par jour, puis de huit millions de barils par jour pour le second semestre 2020 et de six millions de barils par jour en 2021, a fait alors savoir le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала