Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il tente de fuir la police, crache sur les fonctionnaires et dit avoir le coronavirus

© AFP 2021 JEAN-PIERRE MULLERMotards de la police nationale
Motards de la police nationale - Sputnik France
S'abonner
Pris en chasse par des policiers à Vannes, un automobiliste s’est rebellé au moment de son interpellation. Il a proféré des insultes et craché sur les agents, affirmant être porteur du coronavirus, indique Ouest-France.

En plein dimanche de Pâques, la police de Vannes s’est lancée dans une course-poursuite après une infraction au code de la route d’un automobiliste qui, une fois rattrapé, s’est rebellé et a dit être infecté par le coronavirus, relate Ouest France.

Après avoir repéré une voiture qui venait de griller un feu rouge, des motards de la police font signe au chauffeur de s’arrêter. Il refuse d’obtempérer et manque de les renverser en faisant marche arrière, tout en proférant des insultes. Puis il prend la fuite.

Il se dit porteur du coronavirus

Les policiers demandent alors des renforts pour le rattraper. Quelques kilomètres plus loin, la course-poursuite prend fin, mais le chauffeur se rebelle lors de son l’interpellation. Il insulte copieusement les policiers, avant de leur cracher dessus et de se dire infecté par le coronavirus.

Gendarme - Sputnik France
Il attaque brutalement les gendarmes qui contrôlent son frère pour non-respect du confinement
Il est finalement maîtrisé puis placé en garde à vue. Une enquête est en cours, précise le quotidien.

Des évènements de même nature

Plusieurs cas similaires ont eu lieu ces dernières semaines. Lors d’un contrôle du confinement dans l’Essonne fin mars, une femme a agressé les policiers, prononçant des insultes racistes. Elle a griffé un agent et craché sur un autre, se déclarant porteuse du virus.

À Strasbourg, une personne sans domicile fixe a craché sur deux policiers pendant sa garde à vue. L’examen médical a révélé qu’il était contaminé par le Covid-19. Les officiers ont été placés en quarantaine pendant 14 jours.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала