Un chercheur américain évoque une cause d'un des cancers les plus répandus

© Sputnik . Andrey Solomonov / Aller dans la banque de photosUne étude (image d'illustration)
Une étude (image d'illustration) - Sputnik France
Un chercheur américain a suggéré qu’une quantité élevée de graisse dans l’organisme favorisait le développement du cancer du sein, l’un des cancers les plus répandus, fait savoir la revue Trends in Molecular Medicine.

Un taux élevé de graisse dans l’organisme peut provoquer le développement du cancer du sein, qui est l'un des cancers les plus répandus, par la production d'une protéine spécifique, selon la conclusion de Bing Li, professeur adjoint au département de microbiologie et d'immunologie de l'université de Louisville, qui a décrit sa théorie dans la revue Trends in Molecular Medicine.

Une visite chez le médecin  - Sputnik France
Des médecins avertissent d’une toux pouvant être un symptôme de cancer du poumon

Le chercheur suggère que la protéine FABP4 synthétisée dans les tissus adipeux, qui relie les acides gras, joue un rôle clé dans la croissance des cellules tumorales. La FABP4 est produite par les adipocytes, et seulement une petite quantité de cette protéine finit dans le sang.

Cependant, l'accumulation de grandes quantités de tissus adipeux dans le sang génère une abondance de protéines. Il est démontré que de nombreux macrophages riches en FABP4 sont détectés dans les tumeurs. Lorsque la protéine n’est plus active, la croissance de la tumeur chez les animaux ralentit même si l'obésité reste la même.

La protéine favorise le développement du cancer du sein

En outre, les FABP4 circulant dans le flux sanguin influent directement sur le développement du cancer du sein à cause de l'interaction directe avec les cellules malignes. La protéine stimule également l'interaction entre la tumeur et les adipocytes, en favorisant le développement des tumeurs.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала