Trump prédit une baisse de production plus importante que prévu après l’accord Opep+

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosDonald Trump
Donald Trump - Sputnik France
La réduction réelle de la production de pétrole dans le cadre de l’accord Opep+ pourrait aller jusqu’à 20 millions de barils par jour, selon Donald Trump.

Le Président des États-Unis estime que la baisse réelle de la production de pétrole par les principaux pays exportateurs pourrait être deux fois plus importante que celle annoncée par l’Opep.

«Nous avons eu, je crois que vous l’avez vu, une forte stabilisation au cours de ces deux dernières journées. Ensemble, les pays du monde réduiront la production d’environ 20 millions de barils [par jour]. Il y a des gens qui disent 10 millions, mais je pense que le nombre auquel on va arriver sera plus proche de 20 [millions de barils]», a-t-il révélé lors du point de presse quotidien à la Maison-Blanche consacré au Covid-19.

Il avait précédemment cité les mêmes chiffres dans un de ses tweets.

«Pour avoir été impliqué dans les négociations, et c'est le moins qu'on puisse dire, l'Opep+ envisage une coupe de 20 millions de barils par jour et non de 10 millions, comme il est généralement rapporté.»

Il a une nouvelle fois remercié Vladimir Poutine et le Président mexicain Andres Lopez Obrador pour l’accord réalisé.

Les pays exportateurs s’accordent sur une baisse historique

Les principaux pays exportateurs se sont accordés, dimanche 12 avril, sur une baisse de production d'une ampleur historique, destinée à faire repartir à la hausse la valeur de l'or noir.

Un puits de pétrole (image d'illustraiton) - Sputnik France
L'OPEP+ trouve un accord «historique» sur une baisse mondiale de la production de pétrole
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé une réduction de l'offre de 9,7 millions de barils par jours (mbj) en mai et en juin, à l'issue de plusieurs jours de pourparlers. Ces quotas doivent se prolonger, de façon réduite, jusqu'en mai 2022, passant à 7,7 millions mbj au second semestre 2020, puis à 5,8 millions mbj.

Dans le cadre du nouvel accord, la Russie baissera en mai et en juin son volume d'extraction de pétrole de 2,5 millions de barils par jour, sur les 9,7 mentionnés, a déclaré le ministre de l'Énergie russe Alexandre Novak.

La participation du Mexique

Le Mexique, qui avait auparavant empêché l'Opep+ de conclure un accord, a confirmé sa participation à l’entente.

Ce pays réduirait sa production de 100.000 barils et les États-Unis prendraient une partie des engagements mexicains et réduiraient leur production de 300.000 barils.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала