Contrôlé par la police, il utilise le nom d’un multirécidiviste et finit au commissariat

Un adolescent a été placé en garde à vue après s’être fait passer pour une autre personne à Toulouse lors d’un contrôle de police dans le cadre des mesures de confinement.

Se faire passer pour quelqu’un d’autre présente parfois des risques inattendus: c'est bien le cas d'un adolescent de 15 ans qui se trouvait dans le quartier d’Empalot à Toulouse et a été contrôlé par la police, raconte 20 minutes.

Police française - Sputnik France
Un médecin ivre interpellé par la police pour non-respect du confinement
Le jeune homme a tenté de prendre la fuite, mais il a rapidement été rattrapé par les fonctionnaires, qui lui ont demandé son identité. L’adolescent s’est exécuté, oralement. Et après quelques vérifications, les policiers se sont aperçus que le nom et le prénom annoncés correspondaient à celui d’un individu déjà verbalisé à cinq reprises pour non-respect du confinement.

Il utilise l’identité d’un ami

Conformément à la loi en vigueur, trois verbalisations pour ce motif en moins de 30 jours font de l’infraction un délit. L’adolescent a donc été interpellé et conduit au commissariat. Il s’est avéré que l’identité qu’il a donné aux policiers n’était pas la sienne. D’après 20 minutes, il s’agit de celle d’une connaissance.

Au lieu d’obtempérer, l’adolescent s’est énervé, allant jusqu’à insulter les policiers et à les menacer de mort, pour finalement passer la nuit en garde à vue.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала