Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Coronavirus: la présidente de la Commission européenne s’excuse auprès de l’Italie

© REUTERS / Alessandro GarofaloUn officier de police portant un masque de protection à Bari, en Italie
Un officier de police portant un masque de protection à Bari, en Italie - Sputnik France
S'abonner
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté ses excuses à l'Italie au nom de l'Europe pour n’avoir pas aidé suffisamment le pays au début de l’épidémie de coronavirus.

Lors de son discours au Parlement européen ce jeudi 16 avril, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a admis que l’UE n’était pas venue en aide à l'Italie au début de la crise du coronavirus.

«Il est vrai que personne n'était vraiment prêt pour cela. Il est également vrai que trop de personnes n'ont pas été là à temps lorsque l'Italie avait besoin d'un coup de main au tout début», a-t-elle dit. 

Ursula von der Leyen s’est par la suite excusée auprès du pays qui est sérieusement touché par l’épidémie.

«Et oui, pour cela, il est juste que l’Europe, dans son intégralité, présente ses excuses sincères».

Un manque de solidarité

Le 2 avril, la présidente de la Commission européenne avait déjà présenté ses excuses à l'Italie pour le manque de solidarité de l'Europe dans la gestion de la crise du nouveau coronavirus et avait promis une aide accrue au pays pour faire face aux retombées économiques de la pandémie.

Des gants médicaux et un masque de protection - Sputnik France
L’Algérie envoie une aide médicale à l’Italie
Les critiques se sont multipliées ces dernières semaines en Italie face à l'absence d'aide médicale des pays du nord de l'Europe contre la pandémie. Cette indifférence s'est doublée d'un refus par la suite des pays du bloc, l'Allemagne en tête, d'envisager une émission en commun d'obligations souveraines dites «coronabonds».

Une Italie «abandonnée»

L’ancien président du Conseil des ministres italien Enrico Letta a confié au quotidien 20 Minutes le 10 avril que l’Italie avait «l’impression de bénéficier de l’empathie de ses voisins, mais sans intervention concrète à la hauteur du défi» représenté par la crise sanitaire. «Les Européens nous abandonnent», a-t-il dit.

M.Letta a évoqué les deux autres crises précédentes qui ont frappé l’Italie, celle, financière, de 2008 et celle, migratoire, de 2014 et 2015, au cours desquelles aucune aide n’a été apportée non plus.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала