Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Il y aura des sanctions»: deux policiers du Nord repérés en Belgique pour des cigarettes – vidéo

© AFP 2021 PASCAL GUYOTLa police française
La police française  - Sputnik France
S'abonner
En pleine période de confinement, deux policiers de Tourcoing ont été filmés en Belgique, probablement en quête de tabac, a relaté La Voix du Nord. Du côté des autorités, l’affaire est mal passée, une enquête a été ouverte pour déterminer la gravité des faits.

Une vidéo montrant deux policiers français en Belgique a été diffusée dimanche 12 avril et visionnée plusieurs milliers de fois. L’affaire est remontée jusqu’à la mairie de Tourcoing, la commune d’où viennent les deux agents, et des sanctions sont prévues à leur encontre. Une enquête a été ouverte, notamment pour non-respect du confinement, a rapporté La Voix du Nord.

Les agents se trouvaient à Mouscron, ville belge à proximité de la frontière, probablement en train de se procurer des cigarettes, a indiqué le quotidien, qui rappelle que depuis le confinement, «franchir la frontière pour des besoins non nécessaires est interdit».

Voiture de police - Sputnik France
Une femme nue grimpe sur une voiture de police en plein confinement - vidéo

Des barrières ont d’ailleurs été placées pour décourager les automobilistes. Dans l’extrait, les policiers semblent avoir garé leur véhicule devant des blocs de béton, avant de franchir la frontière à pieds pour rejoindre le bureau de tabac, plaisantant même avec les riverains.

Des sanctions à venir

L’enquête interne consistait d’abord à déterminer de quelle municipalité venaient ces agents. Après avoir exclu Wattrelos et Roubaix, elle a conclu que les policiers venaient de Tourcoing. Les autorités locales en ont été informées. «Il y aura des sanctions car on tient au devoir d’exemplarité», a indiqué à La Voix du Nord l’adjoint au maire, Éric Denoeud.

Il a confirmé qu’une enquête avait été ouverte, pour des chefs d’accusation qui pourraient être multiples. En effet, ils se trouvaient non seulement en dehors de leur juridiction, à l’étranger, et potentiellement armés, en plus de ne pas respecter les mesures de confinement. De plus, il est probable que le commerce qu’ils ont fréquenté «aurait dû normalement être fermé», a précisé le journal.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала