Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le bilan des victimes en France approche les 18.000, le solde des cas en réanimation reste négatif

© AFP 2021 PHILIPPE LOPEZPolicier portant un masque de protection
Policier portant un masque de protection - Sputnik France
S'abonner
Avec 753 nouveaux décès, la France déplore désormais 17.920 morts depuis le début de l'épidémie, tandis que le nombre des contaminations atteint 108.847, a annoncé la direction générale de la Santé. 31.305 personnes restent hospitalisées, mais le solde des cas en réanimation est négatif pour le 8e jour consécutif.

L'épidémie de coronavirus a fait au moins 17.920 morts en France depuis début mars, en augmentation de 753 décès en 24 heures, a indiqué jeudi le directeur général de la santé Jérôme Salomon. Selon lui, l'épidémie reste dynamique, mais sur un plateau qui évolue vers une décroissance.

Le nombre de cas d'infection confirmés par test PCR est de 108.847 jeudi 16 avril contre 106.206 la veille.

«La circulation du virus se stabilise»

Le nombre de patients hospitalisés et de patients graves placés en réanimation sont tous deux de nouveau en baisse (-474 et -209 respectivement), indiquant que «la circulation du virus se stabilise à un niveau élevé», a précisé le numéro 2 du ministère de la Santé.

Sur les décès, 11.060 ont été enregistrés à l'hôpital et 6.860 en établissements médico-sociaux, dont une majorité en maisons de retraites médicalisées (Ehpad).

Le chiffre des patients hospitalisés est en baisse pour le deuxième jour consécutif, à 31.305, avec un solde négatif de 474. Et le chiffre des patients en réanimation, en baisse depuis le 9 avril, s'établit à 6.248, avec un solde négatif de 209.

Ce chiffre dépasse toujours le nombre de lits de réanimation dont la France disposait avant l'épidémie (environ 5.000) et malgré ces «légères baisses» plusieurs régions connaissent «toujours des tensions» dans les établissements hospitaliers, a souligné M.Salomon.

Interrogé sur le passage d'un éventuel «pic» de l'épidémie, il a répété que, selon les évolutions chiffrées, la situation correspondait à un «plateau», appelant à continuer à respecter confinement et gestes barrière.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала