Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une majorité de Français favorables au confinement étendu pour les «personnes à risque»

© SputnikConfinement à Paris
Confinement à Paris - Sputnik France
S'abonner
Deux tiers des Français soutiennent l’idée de prolonger le confinement pour les personnes à risque au-delà du 11 mai, selon un récent sondage Ipsos/Sopra Steria.

Sept Français sur dix sont favorables à l’idée que les personnes à risque doivent rester confinées plus longtemps que les autres, révèle un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions publié jeudi 16 avril, soit quatre jours après la dernière allocution télévisée d’Emmanuel Macron sur l’épidémie de Covid-19.

Un confinement trop sévère - Sputnik France
Un confinement total ferait plus de mal que de bien, estime un infectiologue
Selon cette même étude, 80% des Français soutiennent l’interdiction des regroupements de plus de 100 personnes pendant plusieurs mois après le déconfinement.

Dans le même temps, 60% des personnes interrogées approuvent la mise en place d’une application censée retracer les contacts des malades. Quant aux vacances d’été, 57% des sondés acceptent que la circulation sur le territoire soit limitée et que les déplacements entre régions soient interdits.

À quand le retour à la normale?

D’un autre côté, les Français semblent moins d’accord lorsqu’il s’agit de laisser fermés les lieux publics (restaurants, hôtels, cinémas, musées...) après le 11 mai: cette mesure suscite l’opposition de 62% des sondés.

En ce qui concerne leur espoir d’un éventuel retour à la normale dans l’Hexagone, 60% des Français estiment que ce sera le cas «d’ici la rentrée 2020», tandis que pour 19% d’entre eux cela aura lieu «entre octobre et décembre».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала