Ce pays a pu tirer profit de l'épidémie du coronavirus

© Sputnik / Aller dans la banque de photosAéroport de Douchanbé, la capitale du Tadjikistan
Aéroport de Douchanbé, la capitale du Tadjikistan - Sputnik France
Alors que le monde se confinait face à la propagation du Covid-19, le Tadjikistan enregistrait une croissance notable de ses flux touristiques, selon l’Agence des statistiques tadjike. Le pays, qui n’a pour l’instant enregistré officiellement aucun malade du coronavirus, n’a fermé ses frontières que le 10 avril.

Le Tadjikistan a enregistré un accroissement de 37,8% du nombre de touristes au premier trimestre de 2020, par rapport à la même période de l’année dernière, constate l’Agence des statistiques auprès du Président du pays.

Ainsi, plus de 296.000 étrangers ont visité le pays à cette période qui correspond à celle de la diffusion de la pandémie du coronavirus. Ceux-ci venaient essentiellement d’Ouzbékistan, de Russie, du Kirghizistan et du Kazakhstan, précise l’Agence. Se trouvaient également des voyageurs d’Afghanistan, de Chine, de Turquie, des États-Unis et d’Iran.

Le Tadjikistan et le Covid-19

Les autorités tadjikes ont commencé fin janvier à fermer progressivement leurs frontières avec d’autres pays face à la pandémie de coronavirus. Le 10 avril, le Tadjikistan a totalement fermé ses frontières aux étrangers et aux apatrides par mesure de prévention.

coutellerie - Sputnik France
«Catastrophique», «bien pire qu’en 2008»: les restaurateurs français craignent le désastre
Pour l’instant, aucun cas de coronavirus n’a été officiellement enregistré au Tadjikistan. Malgré les recommandations de l’OMS, le pays n’a pas décrété le confinement, les établissements, y compris les universités et les écoles, continuent de fonctionner normalement. Les autorités expliquent que l’absence de cas de Covid-19 dans le pays s’explique par des mesures prises «à temps», dont la mise en quarantaine de toutes les personnes entrant dans le pays.

Parallèlement, le Président Rakhmon a remercié, le 15 avril, Vladimir Poutine pour l’aide accordée par la Russie dans la lutte contre le coronavirus au Tadjikistan. Il avait également demandé de l’aide à l’UE, «en vue de prévenir les conséquences de la propagation de la pandémie de coronavirus pour l’économie nationale». Bruxelles accordera à ce pays 48 millions d’euros. La chef de la délégation de l’UE au Tadjikistan Marilyn Josefson l’a promis lors d’une rencontre le 14 avril, selon un communiqué du ministère tadjik du Développement économique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала