Il vient voir son père mourant, mais des gendarmes l’en empêchent et le verbalisent

© AFP 2022 JEFF PACHOUDGendarmerie
Gendarmerie - Sputnik France
Malgré son attestation de déplacement dérogatoire pour motif familial impérieux, un homme n’a pas pu voir son père une dernière fois avant sa mort. Les gendarmes de l'Île-de-Ré ont considéré qu’il s’agissait d’une violation du confinement.

Prétextant le respect du régime de confinement, des gendarmes de l’île de Ré ont empêché un habitant du Loir-et-Cher de voir une dernière fois son père de 82 ans souffrant d’un cancer généralisé, rapporte France Bleu Touraine.

Une église - Sputnik France
La police interrompt des funérailles pour faire respecter la distanciation sociale
Début avril, Patrice Dupas veut se rend à l’île de Ré avec une attestation de déplacement dérogatoire pour motif familial impérieux. Avant de partir, il contacte les gendarmes de son département qui lui assurent que c’est bien un motif de dérogation valable.

L’IGGN saisie

Après avoir passé un premier contrôle de gendarmes en Charente-Maritime, l’homme doit faire demi-tour alors qu’il vient de franchir le pont qui conduit à l’île. Il se voit également verbalisé par un gendarme qui considère qu’il viole les règles du confinement.

Cimetière (image d'illustration) - Sputnik France
Ils assistent à l’enterrement de leur proche et se voient verbalisés pour non-respect du confinement
Trois jours plus tard, son père meurt. Il ne pourra revenir que pour assister aux obsèques. M.Dupas a saisi le procureur de la République de La Rochelle pour contester son amende et a fait un signalement auprès de l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN), relate France Bleu.

La gendarmerie nationale exprime ses regrets

Jeudi 16 avril, la porte-parole de la Gendarmerie nationale Maddy Scheurer a reconnu que les gendarmes n’avaient «pas perçu le degré d’urgence» du déplacement de Patrice Dupas.

«Il y a eu une véritable incompréhension. C’est malheureux. Nous le regrettons et nous comprenons sa peine», a souligné la porte-parole.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала