Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cet hôpital qui permet de rendre une dernière visite à une personne mourant du Covid-19

CC0 / Ori / Sourasky Medical Center
Sourasky Medical Center - Sputnik France
S'abonner
Pour éviter les risques de contamination, les médecins sont souvent obligés d’interdire aux proches d’une personne se mourant du Covid-19 de se trouver près de son lit dans ses derniers instants. Cet hôpital israélien a cependant trouvé le moyen de rendre ce dernier adieu possible.

En raison du manque de moyens de protection contre l’infection, nombreux sont ceux privés de la possibilité d’assister au départ de leurs proches atteints de Covid-19. Ainsi, des patients meurent seuls alors que leurs familles sont obligées de faire leurs adieux à distance, souvent par l’intermédiaire du personnel hospitalier.

En Israël, où le nombre des personnes contaminées et le taux de mortalité ne sont pas aussi élevés que par exemple aux États-Unis ou en Italie, un des hôpitaux a trouvé le moyen d’organiser ces dernières rencontres, rapporte Associated Press.

Infirmière (image d'illustration) - Sputnik France
Fatiguée de «voir des patients mourir», une infirmière new-yorkaise raconte en larmes sa «pire journée» - vidéo

Le Sourasky Medical Center, à Tel Aviv, fournit notamment aux personnes venues voir leurs proches mourants des tenues de protections intégrales qui sont souvent réservés aux professionnels de santé et leur laisse environ 15 minutes pour se dire adieu.

Après la visite, le personnel les aide à retirer le masque, la combinaison, les gants et les bottes avec la plus grande prudence pour éviter l'infection.

«Aucun de nous ne veut dire adieu aux gens que nous aimons. Mais je suis vraiment heureux qu'ils m'aient donné l'occasion de dire adieu à mon père. J'ai pu le voir et lui dire que je suis désolé et que je l'aime», confie à l’agence de presse Elisheva Stern, qui a profité de cette possibilité pour rendre une dernière visite à son père de 75 ans.

Jusqu'à présent, quatre familles ont été autorisées à entrer dans le service au cours des deux dernières semaines, soit depuis que l'hôpital a lancé le projet.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала