Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ils prennent la fuite en laissant quatre enfants derrière eux, les policiers se font attaquer par la suite - vidéo

© AFP 2021 FRED TANNEAUPolice municipale (image d'illustration)
Police municipale (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Des enfants ont été abandonnés dans un véhicule par deux hommes qui ont refusé de se soumettre à un contrôle routier, dans l’Essonne, et préféré prendre la fuite, rapporte Actu17. Lancés à leur poursuite, les policiers se sont fait attaquer.

Des violences opposant la police à plusieurs habitants de Grigny, dans l’Essonne, ont eu lieu dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 avril. Tout a commencé par la poursuite de deux hommes qui ont refusé d’obtempérer à un contrôle routier, relate Actu17.

Ceux-ci se sont toutefois arrêtés quelques mètres plus loin avant de prendre la fuite en abandonnant la voiture. Les policiers ont alors examiné le véhicule et y ont trouvé quatre enfants. Tandis que les forces de l’ordre continuaient leur poursuite, ils ont été pris deux fois pour cible dans le quartier de Grigny 2 et confrontés à des tirs de feux d’artifice et à des jets de projectiles.

Pour faire face à cette attaque, les agents ont appelé des renforts. Cet affrontement n’a duré que quelques minutes. Les enfants, deux garçons et deux filles, âgés de 11 à 15 ans, ne souffrent d’aucune blessure. Parmi les fonctionnaires il n’y a eu aucun blessé non plus, fait savoir le quotidien.

Un réfrigérateur - Sputnik France
Des policiers reçoivent un frigo lancé du 6e étage lors de violences urbaines à Bordeaux

La mère des enfants a été retrouvée et ils ont lui été retournés tard dans la nuit. Elle a dit qu’elle ne connaissait aucun de ces deux hommes et qu’elle ne savait pas ce que ses enfants faisaient dans cette voiture. D’après elle, ils étaient partis acheter à manger, détaille Actu17.

Nouvelle agitation

Plus tard, il a été signalé aux forces de l’ordre que des poubelles avaient été incendiées dans le même quartier. Ce n’est qu’après l’intervention de la police, qui a utilisé des LBD, que le calme est revenu dans la zone.

Linda Kebbab, déléguée nationale Unité SGP Police FO a posté sur Facebook un message de soutien à ses collègues:

«Courage aux policiers qui essuient chaque jour l’affront de ceux qui ne respectent rien. Courage aux policiers qui protègent des habitants précaires obligés de subir, en plus des inégalités sociales».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала