À Bayonne, des infirmières reçoivent des missives anonymes leur enjoignant de quitter leur domicile

© Photo Pixabay / Andrys Une lettre, écriture (image d'illustration)
Une lettre, écriture (image d'illustration) - Sputnik France
Pensant que leurs voisins, des professionnels de santé, avaient été contaminés par le Covid-19, un couple de jeunes et un quinquagénaire de Bayonne leur ont envoyé des lettres anonymes exigeant leur départ, relate Sud Ouest. Alors que les jeunes ont reconnu les faits, le troisième participant les nie.

Deux jeunes gens ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Bayonne à plusieurs heures de travaux d’intérêt général pour avoir envoyé des lettres au contenu détestable aux infirmières habitant dans la même rue qu’eux, rapporte le journal Sud Ouest.

Un homme et une femme respectivement âgés de 27 et 28 ans ont déposé dans la boîte aux lettres de leurs voisins qui travaillent en tant qu’infirmières des missives anonymes où ils exigent que ces professionnels de santé déménagent.

Le Samu - Sputnik France
France: des soignants menacés par leurs voisins qui craignent d'être contaminés

Grâce aux empreintes digitales qui ont été détectées sur l’un des courriers, le couple a été retrouvé par la police. Les jeunes ont reconnu les faits, tentant de se justifier en plaidant qu’ils pensaient que leurs voisins étaient infectés par le Covid-19. Ils ont été condamnés à une amende de 1.500 euros au profit d’une personne sur le pare-brise de qui ils avaient collé l’un des mots.

La justice a considéré que dans cette affaire il y avait beaucoup d’immaturité et que les jeunes n’avaient pas conscience des conséquences de leurs actes.

En outre, les jeunes ont mis en cause une troisième personne, un homme âgé de 58 ans pour avoir également menacé le personnel de santé. Pourtant, l’individu en question dément sa participation et sera entendu par le tribunal en juillet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала