Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Assad reçoit le chef de la diplomatie iranienne à Damas - photos

© REUTERS / SANAМинистр иностранных дел Ирана Мохаммад Джавад Зариф и президент Сирии Башар Асад во время встречи в Дамаске
Министр иностранных дел Ирана Мохаммад Джавад Зариф  и президент Сирии Башар Асад  во время встречи в Дамаске  - Sputnik France
S'abonner
En déplacement en Syrie, le premier depuis le meurtre de Qassem Soleimani, le chef de la diplomatie iranienne a été reçu ce lundi par le Président et le ministre des Affaires étrangères syriens pour aborder avec eux le processus politique de ce pays en proie à un conflit depuis 2011, mais aussi des questions d’ordre international et bilatéral.

En visite le 20 avril à Damas où il a été reçu par le Président Bachar el-Assad, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a annoncé les prochaines consultations tripartites sur la Syrie entre l’Iran, la Russie et la Turquie, pays garants du processus d’Astana.

«Zarif, évoquant la conversation téléphonique tenue la veille avec le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu Geir Pedersen, a informé le Président [syrien, ndlr] que des consultations entre l’Iran, la Russie et la Turquie - pays garants du processus d’Astana - se tiendront prochainement. Il a en outre discuté du développement de la situation en Syrie, notamment le comité constitutionnel, Idlib et le processus politique», informe le ministère iranien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Téhéran devait recevoir le sommet des pays garants du processus d’Astana, mais en raison de la situation liée à la pandémie de Covid-19, il a été décidé de le reporter.Néanmoins, la diplomatie iranienne a fait savoir que les contacts avec la Syrie se poursuivaient.

«Terrorisme économique»

Le chef de la diplomatie iranienne, qui effectue son premier déplacement en Syrie depuis le meurtre du général iranien Qassem Soleimani, a en outre été reçu par son homologue syrien Wallid Moallem.

​«Lors de la rencontre ont été négociées les relations historiques entre deux pays frères, les voies de leur développement et de leur renforcement», informe le ministère syrien des Affaires étrangères sur sa page Facebook, mentionnant le côté stratégique des liens unissant les deux États limitrophes.

Enfin, on apprend que Mohammad Javad Zarif a attiré l’attention sur «le danger du maintien du terrorisme économique entre les peuples des deux pays qu’incarnent les mesures économiques coercitives mises en place par les États-Unis et leurs alliés».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала