Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Covid-19 quitte-t-il le corps humain après la guérison ou y reste-t-il pour toujours? Un immunologue répond

© AFP 2021 LUCAS BARIOULETSoignants
Soignants - Sputnik France
S'abonner
Dans une interview accordée à Radio Sputnik, un immunologue russe a révélé que la présence du coronavirus dans le corps humain après la guérison demeurait un mystère, car il pourrait rester dans les poumons ou d'autres organes. Les experts pourront répondre à cette question au plus tôt dans six mois.

Ce qui arrive au virus dans le corps humain après la guérison reste inconnu, a déclaré l'immunologue Vladimir Prokopenko au micro de Radio Sputnik.

Selon lui, une personne est considérée comme guérie si un échantillon pris dans le nasopharynx s’avère négatif au virus. Cependant, comme le note l’immunologue, le Covid-19 pourrait quitter le nasopharynx et rester dans les poumons ou d'autres organes, comme c’est le cas pour différents virus.

«Est-ce vraiment le cas? Nous ne pouvons pas répondre à cette question aujourd'hui. Nous y répondrons au plus tôt dans six mois ou un an au plus tard».

Vladimir Prokopenko a en outre indiqué que les virus qui restent dans le corps humain après la guérison ne sont pas toujours dangereux.

«Ces virus peuvent avoir plusieurs formes de cohabitation avec le corps humain. Ils peuvent devenir des virus qui vivent dans le corps et n'apportent pas de maladie».

Quel avenir pour le virus dans le corps?

Un homme portant un masque de protection - Sputnik France
Un médecin explique pourquoi 60% des personnes atteintes du coronavirus ont ce symptôme
Il a précisé qu'il reste encore à voir où le coronavirus disparaît après le traitement.

«Ce virus deviendra-t-il l'un des cohabitants de l’être humain ou quittera-t-il complètement l’organisme: telles sont les questions auxquelles la science moderne de la virologie et de l’immunologie sont confrontées. Elles seront discutées et nous devrons y répondre», a déclaré l’immunologue.

À ce jour, la pandémie de coronavirus a déjà tué plus de 170.000 personnes dans le monde, dont les deux tiers environ en Europe, indique le bilan de l’Université Johns Hopkins. Au total, plus de 2.400.000 individus ont été contaminés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала