Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plus de la moitié des Belges présentant des symptômes du coronavirus sortent sans protections

CC BY-SA 2.0 / Ingolf / Station du métro à Bruxelles
Station du métro à Bruxelles - Sputnik France
S'abonner
Une étude de l’Université d’Anvers a révélé une statistique qui inquiète. En effet, plus de la moitié des personnes présentant deux symptômes ou plus du Covid-19 sortent en Belgique sans protections supplémentaires, et seuls 4% d’entre eux mettent un masque.

Mercredi 22 avril, l’Université d’Anvers a sorti la sixième édition de son «étude corona», complétée par quelque 170.000 Belges. Les résultats se révèlent très inquiétants, et montrent qu’une grande partie de la population ne porte pas de masque, soit parce qu’ils n’en ont pas, soit parce qu’ils ne jugent pas cette mesure nécessaire.

Parmi ceux qui présentent au moins deux symptômes typiques du coronavirus, 57% ne portent aucune protection lorsqu’ils sortent, par exemple pour faire des courses, a dévoilé l’étude. De plus, seulement 4% d’entre eux portent un masque dans la rue. «Il existe certainement une forme de lassitude du coronavirus dans la société», a commenté le chercheur Koen Pepermans auprès de l’agence Belga.

Masque - Sputnik France
La Belgique recrute 2.000 enquêteurs pour identifier les citoyens atteints du Covid-19

Une tendance étonnante, sachant que de plus en plus de Belges sont confrontés au coronavirus dans leur environnement proche. 15% d’entre eux ont une connaissance qui a été hospitalisée, et 9% connaissent quelqu’un qui est décédé, des chiffres qui peuvent également se chevaucher.

Un tiers ont vu leurs revenus diminuer

Concernant l’impact de l’épidémie sur les revenus, la moitié des ouvriers ont déclaré être au chômage technique, un chiffre qui diminue de moitié pour les employés. Quant aux indépendants, 40% ont affirmé qu’ils avaient dû interrompre leur activité. Au total, environ un tiers des sondés ont accusé une perte de revenus.

Jeudi 23 avril, le nombre de patients en soins intensifs est repassé sous la barre symboliques des 1.000, pour 4.527 hospitalisations. C’est sur ce nombre que le Conseil de sécurité se base pour déterminer quand et dans quelle mesure le déconfinement pourra avoir lieu. En revanche, la mortalité est toujours élevée dans le pays, lequel a recensé 230 décès en 24 heures pour un bilan total de 6.490 morts

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала