Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nouveau recul du nombre de décès quotidiens en France, 369 victimes en 24h

© AFP 2021 THOMAS COEXConfinement en France
Confinement en France - Sputnik France
S'abonner
Selon les chiffres fournis par la Direction générale de la santé, le bilan en France s'établit aujourd'hui samedi 25 avril à 369 décès de plus, ce qui le porte à 22.614 victimes en tout.

L'épidémie de coronavirus a fait 22.614 morts en France depuis début mars, avec 369 nouveaux décès enregistrés en 24 heures, mais le nombre de patients hospitalisés en réanimation poursuit sa baisse, continue depuis 17 jours, a indiqué samedi la direction générale de la Santé.

L'épidémie a tué 14.050 personnes dans les hôpitaux, soit 198 décès de plus en 24 heures, le bilan quotidien le plus faible depuis un mois, et 8.564 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux (+171), a précisé la DGS dans un communiqué. Au total, 7.525 patients sont hospitalisés en réanimation toutes causes confondues, dont 4.725 pour le Covid-19.

124.114 personnes au total ont été contaminées par le Covid-19 jusqu'ici, alors que le bilan précédent faisait état de 122.577.

Soins intensifs

En réanimation, le nombre de patients baisse maintenant depuis 17 jours de suite avec désormais 4.725 personnes admises, 145 en moins depuis vendredi. Même si, au cours des dernières 24h, 124 nouveaux malades Covid-19 y ont été admis, selon la DGS.

Cet indicateur important de la pression de l'épidémie sur le système hospitalier était repassé vendredi sous la barre des 5.000, pour la première fois depuis le 29 mars.

La DGS souligne cependant «le nombre très important de patients en réanimation, toutes causes confondues (7.525), supérieur de 50% aux capacités initiales de réanimation en France».

«L'augmentation observée du nombre de patients en réanimation, hors Covid, démontre la nécessité du suivi et du traitement des patients atteints de maladies chroniques ainsi que de la prise en charge en urgence des pathologies aiguës graves», poursuit la DGS.

«Si les suivis sont interrompus longtemps, les décompensations de maladies chroniques sont d'autant plus graves. [...] Les personnes malades sont vivement encouragées à contacter leur médecin ou le service où elles sont suivies», selon son communiqué.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала