Le coronavirus frappera-t-il le monde encore une fois cet automne? Un chercheur explique

Un chercheur russe a expliqué à Parlamentskaïa gazeta que le coronavirus pourrait avoir un caractère saisonnier. Selon lui, l’épidémie pourra reprendre de la vigueur à l’automne et au printemps, mais ne sera pas aussi intense qu’aujourd’hui. Il a précisé que les personnes âgées et les enfants sont les plus vulnérables face à ce virus.

Des épidémies distinctes de coronavirus pourront avoir lieu à l’automne, mais avec moins de force qu’aujourd’hui, a déclaré à Parlamentskaïa gazeta le membre de l’Académie des sciences de Russie, directeur du Centre d’immunologie et de biomédecine moléculaire de l’Université d’État de Moscou, le professeur Mikhaïl Paltsev.

Les Champs-Elysées désertés pendant le confinement - Sputnik France
Le Covid-19, une maladie saisonnière? Même sans vaccin, «il faut éviter le confinement à tout prix»
Le scientifique a souligné que le Covid-19 était devenu une maladie saisonnière, transmise par gouttelettes. M.Paltsev a expliqué au média que ce genre d’infections avait deux pics, au printemps et en automne.

En plus de cela, il a indiqué que seuls certains contingents de la population seront touchés par le virus.

«Il concernera encore les personnes âgées et, probablement, les enfants», a précisé l'académicien.

Ainsi, il a appelé à se préparer à la remontée virale des cas de contamination de cet automne, aussi bien par le coronavirus que par la grippe et les maladies respiratoires courantes.

M. M.Paltsev a souligné l’importance des mesures de prévention en raison de l’absence de vaccin contre le Covid-19. Selon lui, la vitaminothérapie est une méthode fiable dans la lutte contre les virus. En outre, il a fait part du fait que les vaccins antigrippaux ordinaires donnaient également des résultats positifs.

Propagation du Covid-19

Le coronavirus, détecté en décembre dernier en Chine, se propage rapidement dans le monde. Selon le dernier bilan de l’Université Johns-Hopkins du 26 avril, plus de 2,9 millions de personnes ont été contaminées. Le nombre de décès a dépassé les 203.000, tandis que plus de 822.000 patients se sont rétablis. Les plus grands nombres de personnes infectées et de décès ont été recensés aux États-Unis, en Espagne, en Italie et en France.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала