Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Maroc utilise des drones pour empêcher les soirées et les prières sur les terrasses des maisons

CC0 / Pixabay / Drone
Drone - Sputnik France
S'abonner
Le gouverneur de Skhirat-Témara a autorisé l’utilisation de drones équipés de caméras pour aider la police à repérer soirées et prières collectives improvisées sur les terrasses des maisons et à les interrompre, informe Al Akhbar.

Des habitants de la région Skhirat-Témara, au Maroc, violent les mesures de confinement et le couvre-feu imposé durant tout le mois de ramadan de 19h à 5h à cause de l’épidémie de coronavirus. Ils organisent des soirées et des prières collectives (Tarawih) sur les terrasses des habitations, rapporte le site d’information arabophone Al Akhbar.

Un médicament contenant de la chloroquine - Sputnik France
Après l’Algérie, le Maroc encense l’efficacité de la chloroquine contre le Covid-19
Ainsi, le gouverneur de Skhirat-Témara, Youssef Draiss, a décidé de lancer une opération de surveillance des terrasses à l’aide de drones, notamment dans les quartiers difficilement accessibles en véhicule. Ils seront équipés de caméras capables d’envoyer des images en temps réel aux patrouilles de la police nationale.

La préfecture de Skhirat-Témara a enregistré 89 cas de contamination au Covid-19, dont 43 guéris et 1 décès. Les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire sont globalement respectées, précise le média.

L’exemple de la ville de Tanger

La commune de Tanger a déployé depuis le 21 avril une flotte de drones équipés de haut-parleurs appelant les citoyens de certains quartiers à rester chez eux.

D’après le site  Le 360, les autorités de Tanger ont choisi de recourir à des drones pour atteindre les quartiers populaires difficilement accessibles aux véhicules, prenant ainsi exemple sur Marrakech et Berkane, entre autres.

Avocados - Sputnik France
Mister Avocado, la success story marocaine du commerce de l’avocat aux Pays-Bas
«Restez chez vous pour le bien de tous», tel est le message diffusé par ces petits avions télécommandés.

Dans un communiqué publié le 28 avril, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) informe que depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, la police a interpellé 81.489 personnes dans le royaume chérifien, dont près de 11.000 à Casablanca. Par ailleurs, la DGSN souligne que 42.967 interpellés ont été déférés devant les parquets compétents après la procédure de garde à vue.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала