La Ville de Paris distribuera gratuitement 2 millions de masques et explique comment s’en procurer

La Ville de Paris mettra gratuitement à disposition de ses habitants des masques en tissu réutilisables. Le maire adjoint chargé des transports a expliqué comment en obtenir.

La Ville de Paris a annoncé en début de semaine qu’elle allait distribuer gratuitement 2,2 millions de masques aux Parisiens, soit autant que d’habitants. Ils seront disponibles dès lundi 11 mai pour le début du déconfinement. Le maire adjoint chargé des transports, Christophe Najdovski, a expliqué ce samedi sur BFM TV comment s’en procurer.

«Nous allons distribuer des masques réutilisables et lavables à la population avec le réseau des pharmacies», a-t-il indiqué auprès de la chaîne.

Les résidents devront d’abord se rendre sur le site Paris.fr pour obtenir une contremarque qui leur indiquera à quel endroit ils peuvent aller le chercher. L’accès à ces masques est garanti jusqu’au 8 juin. «Les mairies d’arrondissement distribuent, en complément, des masques chirurgicaux pour les personnes âgées de plus de 70 ans», a-t-il ajouté, précisant que leur usage sera obligatoire dans les transports publics.

Une pharmacie à Marseille pendant l’épidémie de coronavirus - Sputnik France
Les pharmacies pouvaient vendre des masques au grand public depuis un mois, mais le gouvernement l'a passé sous silence

Ces masques en tissu gratuits sont conformes aux normes de l’Association française de normalisation (AFNOR) et ont été testés par la Délégation générale à l’armement, a assuré la Ville dans un communiqué. Toutefois, l’AFNOR recommande de ne pas les porter plus de quatre heures. Après lavage à 60°C, ils doivent être bien séchés et repassés avant d’être mis à nouveau.

Plus de mesures pour les transports

L’adjoint aux transports a confirmé que les stations de métro, de RER et de bus seront équipées de gel hydroalcoolique dès lundi. Des masques pourront être achetés auprès de la RATP et de la SNCF, via des distributeurs automatiques. Bien que les masques ne soient pas obligatoires partout, M.Najdovski a indiqué que son utilisation était «hautement souhaitable dans l’ensemble de l’espace public».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала