Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un nouvel outil conçu pour lutter contre les cancers se révèle efficace contre certains virus

S'abonner
Des scientifiques canadiens ont développé un nouvel outil pour séquencer l'ADN circulaire et fournir des données plus précises sur les moyens de lutter contre le cancer, mais aussi de combattre les virus des cultures agricoles.

Une nouvelle méthode a été mise au point par des chercheurs de l’université de l’Alberta pour séquencer l'ADN circulaire, CIDER-Seq, qui doit fournir des données sur l'ADN circulaire dans n'importe quel type de cellule.

«Avec notre invention de CIDER-Seq, nous pouvons commencer à comprendre la fonction de ces mystérieux ADN circulaires dans les cellules humaines et végétales», a indiqué Devang Mehta, auteur principal de l'étude publié dans Nature Protocols.

L’ADN circulaire se rencontre assez fréquemment dans les bactéries et les virus, mais ce n’est que récemment que les scientifiques l'ont découvert dans les noyaux des cellules humaines et végétales, appelé ADN circulaire extra-chromosomique (eccDNA).

«Nous avons conçu une nouvelle méthode de biologie moléculaire et un nouvel algorithme de bio-informatique pour obtenir des séquences complètes d'eccDNA», a encore expliqué Devang Mehta.

La poursuite des études dans ce sens pourrait bientôt fournir un aperçu de la façon dont les cellules cancéreuses se multiplient si rapidement, espèrent les chercheurs.

L’agriculture

Entretemps, les scientifiques ont remarqué que leur outil était efficace dans un autre domaine, celui de la lutte contre les virus qui infectent les cultures agricoles.

«Notre méthode nous permet enfin de séquencer complètement ces molécules et nous donne, ainsi qu'à d'autres chercheurs, un outil pour mieux comprendre ce qu'ils font réellement dans la cellule», a-t-il ajouté.

Logo de l'OMS - Sputnik France
L'OMS se prononce sur les déclarations américaines relatives à l'origine du nouveau coronavirus
Ainsi, la méthode est d’ores et déjà prise en compte par des agronomes qui se penchent sur la résistance des cultures génétiquement modifiées pour résister aux virus à ADN circulaires au Kenya. En outre, elle pourrait aider à découvrir le séquençage de nouveaux virus.

Le séquençage consiste à analyser l'ADN des cellules pour connaître les gènes qui les composent et comprendre leurs caractéristiques et leur fonctionnement. Ainsi, les scientifiques se penchent aujourd’hui sue le séquençage du SARS-CoV-2 , l'étude de la séquence de ses différents gènes pour comprendre l’expansion de la pandémie de Covid-19 en suivant les mutations génétiques du virus.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала