Téhéran met en garde contre toute action visant ses pétroliers en route vers le Venezuela

© AP Photo / SHANA le pétrolier iranien Sabiti
le pétrolier iranien Sabiti  - Sputnik France
Un responsable militaire iranien a fait savoir que l'Iran se réservait le droit de «répondre dûment et de riposter» à toute action visant ses tankers naviguant vers le Venezuela dans les eaux internationales. Un premier avertissement avait été émis par la diplomatie iranienne, selon Press TV.

L’Iran promet de répondre à toute attaque contre pétroliers et navires du pays dans les eaux internationales.

«Les eaux internationales doivent rester sûres pour tous les pétroliers, ou pour aucun», a déclaré un responsable militaire sous couvert d’anonymat à la chaîne de télévision Press TV.

Il a ajouté que l’Iran se réservait le droit de «répondre dûment et de riposter» si les navires-citernes iraniens en route pour le Venezuela étaient ciblés.

Un avertissement similaire a été formulé plus tôt ce lundi lors d’une conférence de presse au ministère iranien des Affaires étrangères.

Mise en garde de la diplomatie iranienne

Son porte-parole, Abbas Mousavi, a informé que «les États-Unis subiront les répercussions de toute mesure irréfléchie contre les navires iraniens».

«Si les Américains venaient à prendre des mesures contre la libre circulation de nos navires, ils seraient confrontés à une réponse déterminée de notre part», a-t-il souligné.

Et d’ajouter que si Washington «n'aime pas un pays, cela ne lui donne aucune raison d'empêcher le commerce légal entre les pays, [de les placer sous, ndlr] sanctions et de leur causer des ennuis». 

Menaces de Washington

Un pétrolier iranien près du port de Bandar Abbas (Iran du Sud) - Sputnik France
Des pétroliers iraniens se dirigeraient vers le Venezuela pour lui venir en aide
Un officiel de l’administration Trump avait précédemment annoncé à Reuters que les États-Unis préparaient une réponse à la livraison de carburant iranien au Venezuela.

La République islamique a mis en garde contre tout méfait potentiel des États-Unis par le biais de l’ambassade de Suisse à Téhéran qui représente les intérêts de Washington et de la mission iranienne auprès des Nations unies, ainsi que dans une lettre envoyée à leur secrétaire général, Antonio Guterres par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала