Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Emmanuel Macron: «Nous étions moins prêts que d’autres continents» contre le Covid-19

© AFP 2021 Franck FifeLe premier jour du déconfinement à Paris
Le premier jour du déconfinement à Paris - Sputnik France
S'abonner
Interviewé par BFM TV sur la gestion de la crise épidémiologique dans l’Hexagone, Emmanuel Macron a affirmé que «nous étions moins prêts que d’autres continents», qui avaient déjà fait face à «des pandémies très graves». Toutefois, selon le chef de l’État, la France a affronté ce défi avec «avec beaucoup de cohésion».

Face à la caméra de BFM TV le 18 mai, le Président français a livré son évaluation de la préparation sanitaire de la France et d’autres pays au moment où le nouveau coronavirus a commencé à se répandre.

«Personne n’était prêt, personne. Personne. Il faut avoir cette humilité collective. Certains pays d’Asie du sud-est étaient prêts, parce qu’ils ont vécu et qu’ils avaient imprimé dans leur mémoire récente des pandémies très graves et des syndromes respiratoires aigus, ils l’avaient vécu il y a encore cinq ans et dix ans pour certains autres», a souligné M.Macron.

​«Beaucoup de cohésion, d’esprit de responsabilité»

Selon le Président français, ce n’était pas le cas de la France.

«Jusqu’à présent, nous étions passés au travers de ces grandes pandémies. Et donc, nous étions moins prêts que d’autres continents», a-t-il reconnu.

Mais, d’après Emmanuel Macron, la France a malgré tout affronté cette crise «avec beaucoup de cohésion, d’esprit de responsabilité».

Alerte sur les dangers du Covid-19 dès le mois de décembre?

À en croire un article du Canard Enchaîné sorti le 6 mai, Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian auraient été mis au courant des dangers du Covid-19 dès le mois de décembre.

Emmanuel Macron - Sputnik France
«Nous n’avons jamais été en rupture» de masques: cette phrase de Macron qui passe mal
Selon les informations de l'hebdomadaire, «l'ambassadeur de France à Pékin, Laurent Bili, venait d'avertir (le ministre) Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Macron qu'un dangereux virus était signalé à Wuhan».

Répondant à ces allégations, le ministère des Affaires étrangères a souligné que la France n'avait été informée que le 31 décembre de l'apparition du coronavirus en Chine: «Dès que les autorités de Wuhan ont annoncé la nouvelle pneumopathie le 31 décembre 2019, le consul général à Wuhan a alerté, le jour même, le Centre de crise et de soutien du ministère à l’ambassade.»

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала