Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bruxelles pointe des «lacunes» en matière de gestion de la crise du Covid-19 par la France

© Sputnik . Alexeï Vetsvitski / Aller dans la banque de photosDrapeaux européens devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles
Drapeaux européens devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles  - Sputnik France
S'abonner
Dans ses recommandations adressées à la France, le Conseil de l’Union européenne a attiré l’attention, entre autres, sur les problèmes au sein du système de santé du pays, mis en lumière par la pandémie de Covid-19.

Bien qu’il permette d’«obtenir de bons résultats en matière de santé publique», le système de santé français n’a pas été suffisamment préparé à la gestion de l’épidémie de Covid-19, a constaté le Conseil de l’Union européenne dans ses recommandations pour la France publiées le 20 mai.

«La crise du Covid-19 a mis en lumière des lacunes dans la préparation du système aux situations de pandémie. Ces lacunes comprennent notamment: des difficultés à garantir la disponibilité immédiate de professionnels de la santé, de produits indispensables et d’équipements de protection individuelle, et des problèmes structurels latents», indique le document publié sur le site de la Commission européenne.

De quoi s’agit-il effectivement?

En ce qui concerne le premier point, le Conseil de l’UE indique que la France a mobilisé sa réserve de personnel et de matériel médicaux et paramédicaux, y compris des étudiants en médecine ainsi que des médecins et infirmiers retraités mais, poursuit-il, «la coordination de l’action entre tous les segments du système de santé reste difficile».

Paris - Sputnik France
Le «dysfonctionnement total» de l'administration française face au Covid-19 révélé par une enquête de Franceinfo

France Inter suppose qu’il s’agit de «l’appel très tardif des pouvoirs publics aux laboratoires d’analyse médicales pour les tests».

Quant au second point, ces problèmes structurels résultent, selon le Conseil de l’UE, d’«un manque d’investissements dans les infrastructures physiques et les ressources humaines, d’une adaptation limitée de l’organisation des services et de la nécessité d’une meilleure coordination entre acteurs privés et publics».

La situation est aggravée par le fait qu’environ 18% des Français vivent dans des régions où l’accès à un médecin généraliste est limité, conclut le document.

Des recommandations du Conseil de l’UE

La crise actuelle, estime le Conseil de l’UE, montre qu’une meilleure utilisation de la santé en ligne, en particulier de la télémédecine, est importante en période de pandémie. Pour cette raison, Bruxelles appelle la France à faire de «nouveaux efforts décisifs» pour faire passer les services de santé au numérique.

Le bilan pour la France

D’après les chiffres annoncés le 21 mai par la direction générale de la Santé, la France déplore 28.215 décès liés au nouveau coronavirus dont 17.870 survenus dans les hôpitaux et 10.345 dans les établissements sociaux et médico-sociaux. 17.583 personnes sont hospitalisées pour une infection Covid-19 dont 1.745 se trouvent en réanimation.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала