Arrêtés, ils sont soupçonnés d’avoir tendu des guets-apens à leurs victimes sur les réseaux sociaux

CC0 / PhotoMIX-Company / Réseaux sociaux
Réseaux sociaux - Sputnik France
Cinq jeunes hommes ont été interpellés cette semaine dans le Val-de-Marne. La police les suspecte d’avoir tendu des guets-apens aux internautes via les réseaux sociaux. Lors de l’interpellation de l’un des malfaiteurs, deux policiers ont été blessés, selon Le Parisien.

Une arrestation mouvementée a eu lieu dans la nuit du jeudi 21 mai dans le centre ancien de Villeneuve-Saint-Georges. Deux policiers y ont été blessés par un coup de portière lorsque la brigade anti-criminalité interpellait un homme qui se trouvait au volant d’une voiture volée, écrit Le Parisien.

Lui ainsi que quatre autres hommes déjà mis en garde à vue la veille sont soupçonnés d’être les membres d’une bande spécialisée dans le vol de voitures et le braquage de leurs propriétaires.

Une agression à Alfortville

Les trois premiers suspects ont été interpellés après qu’un étudiant de 18 ans de Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis, a été agressé samedi 16 mai à Alfortville. D’après la victime, vers 23h40, il s’est rendu à la gare au volant de la Seat Arona de sa mère pour y rencontrer l’homme qui voulait lui acheter ses AirPods et un bonnet Louis Vuitton, après qu’il a posté une petite annonce sur le réseau social Snapchat.

Une voiture de police - Sputnik France
Il sort son arme trop vite et rate sa tentative de braquage d’une boutique de luxe parisienne

Sur place, il a reçu un coup de fil. Son acheteur lui a dit qu’il ne pouvait pas se déplacer et lui a donné rendez-vous rue du Parc mais au fond d'une impasse. Il s’y est rendu, s’est garé et a vu arriver une Citroën C5 avec trois hommes à bord. Alors que le faux acheteur regardait les AirPods et essayait le bonnet, un passager, muni d’une arme de type Uzi, est descendu de la voiture.

Après, la victime a reçu un coup de poing de celui qui essayait le bonnet mais a réussi à prendre la fuite laissant sa voiture aux agresseurs qui s’en sont emparés. La police n’exclut pas qu’un guet-apens similaire ait été perpétré par la bande en Seine-et-Marne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала