Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Déconfinement des lieux de culte: juifs et musulmans devront patienter

S'abonner
Bien que les cérémonies religieuses puissent reprendre dans le respect des modalités fixées depuis le 23 mai en France selon un décret, les autorités religieuses juives et musulmanes ne se hâtent pas.

Juifs et musulmans devront patienter encore un peu avant de reprendre leurs cérémonies religieuses, malgré l’autorisation de leur tenue depuis le 23 mai.

«Il est trop tôt pour rouvrir»: le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Mohammed Moussaoui, cité par Le Parisien, se montre prudent. «Nous attendons de savoir quels sont les effets du déconfinement et l'état sanitaire du pays pour envisager une réouverture le 2 juin, ou plus tard», dit-t-il.

Une église, image d'illustration - Sputnik France
La reprise des cérémonies religieuses officiellement autorisée
Le grand rabbin de France Haïm Korsia lui fait écho, appelant à ne pas «se ruer sur la réouverture des synagogues».

Rester en famille

Cependant, les musulmans célèbrent ce dimanche l'Aïd-el-Fitr, la fin du ramadan. Ils comprennent néanmoins la décision de leurs autorités de ne pas rouvrir les mosquées, faisant valoir le principe de précaution. Ils s’apprêtent plutôt à se retrouver en famille, note le quotidien.

C’est d’ailleurs ce que recommande le CFCM, qui avait appelé les fidèles de France à «célébrer la prière de l’Aïd à domicile, individuellement ou collectivement dans le cercle familial restreint».

En Seine-Saint-Denis, qui abrite une importante communauté musulmane, certains lieux de culte rouvrent quand même pour organiser des offices en respectant règles de distanciation et sanitaires. Le port de masque est obligatoire, et une fois la mosquée pleine, les fidèles devront patienter dehors. La majorité des grandes mosquées resteront quant à elles fermées.

Ces mesures s’appliquent sur «toute personne de 11 ans et plus qui accède ou demeure dans ces établissements», dispose le décret en question.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала