Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un nouveau tableau périodique des éléments mis au point par des scientifiques, remettant en cause 131 ans de science

© AP Photo / Eugene HoshikoNihonium
Nihonium - Sputnik France
S'abonner
Des scientifiques japonais ont revisité l’œuvre de Dmitri Mendeleïev, en créant une nouvelle version du tableau périodique des éléments. Celle-ci met en avant les «nombres magiques», qui caractérisent la stabilité d’un noyau atomique.

Des physiciens de l'université de Kyoto ont créé une nouvelle version du traditionnel tableau périodique des éléments, rapporte un communiqué de l’institution ce jeudi 28 mai. La particularité de cette variante est d’être un «tableau nucléaire».

En effet, alors que le tableau conçu par Dmitri Mendeleïev en 1869 s’appuie sur le comportement des électrons dans un atome, la nouvelle version est fondée sur les caractéristiques des protons dans le noyau, explique le communiqué.

«Le tableau périodique des éléments est l'une des réalisations les plus importantes de la science, dans sa forme courante, il est établi sur la couche électronique des atomes. Mais les atomes sont composés de deux types de particules chargées qui désignent chaque élément: les électrons en orbite autour du noyau et les protons dans le noyau lui-même», explique Yoshiteru Maeno, l’un des auteurs du projet, dans le communiqué.

Nombres magiques       

Ce nouveau tableau périodique des éléments s’appuient également sur le concept des «nombres magiques».

Scientifique - Sputnik France
Le tableau de Mendeleïev créé en rêvant? Des scientifiques sibériens réfutent le mythe
 Il s’agit du nombre de protons et de neutrons nécessaires pour former un noyau atomique stable. Le plomb 208, le plus lourd des noyaux stables existant, possède ainsi un nombre magique de 82 protons et un nombre magique de 126 neutrons.

L’étude japonaise, publiée dans la revue Foundations of Chemistry, s’appuie particulièrement sur les nombres magiques en protons pour classifier les éléments. Ce nouveau tableau, baptisé, Nucletouch, a été modélisé en 3D par les physiciens, rapporte le communiqué de l'université de Kyoto.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала