Plaie de 20 cm au visage: un ado agressé à l’arme blanche à Montpellier pour une sacoche et des baskets

© Sputnik . Tabyldy KadyrbekowUne attaque au couteau (archives)
Une attaque au couteau (archives) - Sputnik France
Un adolescent a été victime d’un racket à l’arme blanche à Montpellier, il a été passé à tabac et a reçu un coup de couteau au visage. La mère de la victime a fait part de sa colère sur les réseaux sociaux.

Un jeune de 15 ans a été pris à partie et attaqué à l’arme blanche à Montpellier, rapporte le Midi libre. 

Prison de Fresnes - Sputnik France
Une surveillante agressée à l'arme artisanale par un détenu à la prison de Fresnes
L’événement a eu lieu dimanche 24 mai vers 23h30: l’adolescent a été abordé par un groupe de jeunes, lui demandant d’abord une cigarette.

Mais il s’est rapidement vu plaqué contre un mur et menacé d’un couteau par un premier agresseur. Alors que celui-ci voulait le racketter, la victime a tenté de se défendre et s’est retrouvée à terre. L’adolescent a ensuite été passé à tabac, recevant une grêle de coups de pieds.

Coups de couteau au visage

Finalement, l’agresseur au couteau est revenu asséner un coup de lame à sa victime, lui lacérant le visage. 

Lyon - Sputnik France
Lyon: une étudiante tuée au couteau par son voisin agacé par le bruit
Le groupe a enfin pris la fuite, emportant avec lui une sacoche et une paire de baskets appartenant à l’adolescent.

Le jeune homme a une plaie de 20 centimètres qui s’étend de sa pommette à sa nuque, rapporte le Midi libre. Il a dû recevoir 42 points de suture et s’est vu prescrire trois jours d’ITT. La mère de l’adolescent a tenu à faire part de son indignation sur les réseaux sociaux, rappelant la responsabilité des parents des agresseurs:

«Mon fils de 15 ans a eu la vie sauve mais ça n'est malheureusement pas le cas de tous…Et à tous ces parents démissionnaires qui laissent leurs gosses livrés à eux-mêmes sans leur expliquer où se trouvent le bien et le mal. Vous êtes responsables quand vos enfants agressent les nôtres au couteau pour une paire de baskets […]. On aurait pu me demander d’aller l’identifier à la morgue», écrit-elle dans un message sur Facebook.

Une plainte a été déposée au commissariat et une enquête a été ouverte, qui sera conduite par la Sûreté départementale de l’Hérault. La mère de la victime a également écrit au maire de Montpellier, rapporte le Midi libre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала