Les protestations aux USA, «ce n’est pas notre problème, c’est le leur», selon la diplomatie russe

© Sputnik . Anton Denissov / Aller dans la banque de photosMinistère russe des Affaires étrangères
Ministère russe des Affaires étrangères  - Sputnik France
L’éclatement de manifestations contre les violences policières aux États-Unis après la mort de George Floyd qui a été étouffé par un policier est un problème de Washington, mais ce dernier tente de le présenter «comme imposé, inventé ou motivé par la Russie», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

Les protestations en cours aux États-Unis sont leur affaire intérieure, mais certains essaient de le présenter comme un problème provoqué par la Russie, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

«Ce n’est pas notre problème, c’est le leur. Mais à chaque fois, que le problème soit nouveau ou vieux, ils [les USA, ndlr] tentent de le présenter comme imposé, inventé ou motivé par la Russie, lié d’une façon ou d’une autre à elle», a souligné Maria Zakharova sur le plateau de la chaîne Rossiya 1.

Des manifestations contre les violences policières ont éclaté dans le pays après le décès de George Floyd lors de son interpellation par la police de Minneapolis, dans le Minnesota.

Un coup de Moscou?

Maria Zakharova avait déjà précédemment déclaré que les assertions concernant une éventuelle implication de la Russie dans les manifestations en cours aux États-Unis étaient sans fondement. Ce sont des «méthodes sales», c'est de la «manipulation de l’information», a-t-elle indiqué sur Facebook.

Justice pour George Floyd: une action d'hommage devant l'ambassade US à Paris - Sputnik France
Justice pour George Floyd: une action d'hommage devant l'ambassade US à Paris
C’est l’ancienne conseillère à la sécurité nationale des États-Unis, Susan Rice, qui avait soupçonné la Russie d’être éventuellement derrière les violences survenues au cours des protestations.

Le décès de l’Afro-Américain George Floyd aux mains de la police a provoqué une vague de colère qui s'est propagée à travers les États-Unis. Les manifestations contre les violences policières ont réuni plusieurs milliers de personnes. George Floyd est décédé le 25 mai après avoir été arrêté par plusieurs policiers dont l’un l’a plaqué au sol et mis son genou sur son cou. L’homme est mort étouffé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала