Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

Le cosmodrome de Baïkonour, le plus grand du monde, fête aujourd'hui son 65e anniversaire. C'est depuis ce site qu'en 1957, un lanceur embarquant le premier satellite artificiel de la Terre a décollé. En 1961, c'est de là également qu'est parti dans l'espace Iouri Gagarine, le premier cosmonaute de la planète.

Revivez les pages légendaires de l'histoire de Baïkonour dans ce diaporama de Sputnik.

© Sputnik / Aller dans la banque de photosEn février 1955, les autorités soviétiques ont décidé de créer le 5e Polygone de recherche et développement pour tester le premier missile balistique intercontinental R-7. Le 2 juin de la même année a été validée sa structure organisationnelle, avec la mise en place du QG du polygone. Cette date est considérée comme la date officielle de la fondation du cosmodrome de Baïkonour.
Sur la photo: sur le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour, années 1960.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
1/25
En février 1955, les autorités soviétiques ont décidé de créer le 5e Polygone de recherche et développement pour tester le premier missile balistique intercontinental R-7. Le 2 juin de la même année a été validée sa structure organisationnelle, avec la mise en place du QG du polygone. Cette date est considérée comme la date officielle de la fondation du cosmodrome de Baïkonour.
Sur la photo: sur le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour, années 1960.

© Sputnik . Aleksei Filippov / Aller dans la banque de photosBaïkonour se situe au Kazakhstan, près du village de Tiouratam. Le cosmodrome s'étend sur 6.717 m² et forme avec la ville éponyme le complexe de Baïkonour loué par le Russie au Kazakhstan jusqu'en 2050.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
2/25
Baïkonour se situe au Kazakhstan, près du village de Tiouratam. Le cosmodrome s'étend sur 6.717 m² et forme avec la ville éponyme le complexe de Baïkonour loué par le Russie au Kazakhstan jusqu'en 2050.

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe site du futur cosmodrome n'a pas été choisi tout de suite. Plusieurs options étaient à l'étude, notamment le Daghestan et la région d'Astrakhan. C'est l'ingénieur soviétique de fusées Sergueï Korolev qui a insisté sur la construction du polygone au Kazakhstan, estimant que plus le site de lancement était proche de l'équateur, plus il serait pratique d'utiliser la vitesse de rotation de la Terre pour lancer des fusées.
Sur la photo: des commentateurs de la Télévision centrale font un reportage sur le cosmodrome de Baïkonour à la veille du lancement du vaisseau Soyouz-9, 1970.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
3/25
Le site du futur cosmodrome n'a pas été choisi tout de suite. Plusieurs options étaient à l'étude, notamment le Daghestan et la région d'Astrakhan. C'est l'ingénieur soviétique de fusées Sergueï Korolev qui a insisté sur la construction du polygone au Kazakhstan, estimant que plus le site de lancement était proche de l'équateur, plus il serait pratique d'utiliser la vitesse de rotation de la Terre pour lancer des fusées.
Sur la photo: des commentateurs de la Télévision centrale font un reportage sur le cosmodrome de Baïkonour à la veille du lancement du vaisseau Soyouz-9, 1970.

© Sputnik . Aleksander Mokletsov / Aller dans la banque de photosL'équipage du vaisseau spatial Soyouz T-3 avant le lancement, 1980.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
4/25
L'équipage du vaisseau spatial Soyouz T-3 avant le lancement, 1980.

© Sputnik . Aleksander Mokletsov / Aller dans la banque de photosLa construction du polygone s'est transformée en défi contre la nature. Le sable gelait jusqu'à 1,5 mètre de profondeur, ce qui nécessitait l'usage d'explosifs. En été, la température augmentait jusqu'à 50°C.
Sur la photo: le lancement du vaisseau spatial Soyouz-14, 1974.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
5/25
La construction du polygone s'est transformée en défi contre la nature. Le sable gelait jusqu'à 1,5 mètre de profondeur, ce qui nécessitait l'usage d'explosifs. En été, la température augmentait jusqu'à 50°C.
Sur la photo: le lancement du vaisseau spatial Soyouz-14, 1974.

© AP Photo / Dmitri LovetskyBaïkonour a été mis en service en 1957. Le premier lancement réussi du missile R-7 s'est déroulé le 21 août. Le 4 octobre 1957, à l'aide du missile R-7 adapté aux lancements spatiaux, le premier satellite artificiel de la Terre a été mis en orbite.
Sur la photo: le vaisseau Soyouz au musée du cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
6/25
Baïkonour a été mis en service en 1957. Le premier lancement réussi du missile R-7 s'est déroulé le 21 août. Le 4 octobre 1957, à l'aide du missile R-7 adapté aux lancements spatiaux, le premier satellite artificiel de la Terre a été mis en orbite.
Sur la photo: le vaisseau Soyouz au musée du cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe 12 avril 1961, depuis le cosmodrome a été lancé le vaisseau spatial Vostok-1 transportant le premier cosmonaute de la planète, Iouri Gagarine. Dans la documentation et dans la presse évoquant ce vol, le polygone secret a été mentionné pour la première fois comme Baïkonour (ce qui signifie en kazakh «riche vallée»).
Sur la photo: le décollage du vaisseau spatial Vostok-1 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
7/25
Le 12 avril 1961, depuis le cosmodrome a été lancé le vaisseau spatial Vostok-1 transportant le premier cosmonaute de la planète, Iouri Gagarine. Dans la documentation et dans la presse évoquant ce vol, le polygone secret a été mentionné pour la première fois comme Baïkonour (ce qui signifie en kazakh «riche vallée»).
Sur la photo: le décollage du vaisseau spatial Vostok-1 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik . Aleksei Filippov / Aller dans la banque de photosL'appellation du cosmodrome a été choisie pour désorienter les renseignements étrangers. En réalité, le village de Baïkonour se situe à 325 km à l'Est du cosmodrome, où ont été même construits des moulages de sites de lancement.
Sur la photo: une statue de Iouri Gagarine dans la ville de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
8/25
L'appellation du cosmodrome a été choisie pour désorienter les renseignements étrangers. En réalité, le village de Baïkonour se situe à 325 km à l'Est du cosmodrome, où ont été même construits des moulages de sites de lancement.
Sur la photo: une statue de Iouri Gagarine dans la ville de Baïkonour.

© AP Photo / Dmitry LovetskyDifférentes générations de missiles intercontinentaux, de lanceurs et de leurs modifications ont été testées à Baïkonour, où se sont également déroulés les lancements des premiers vols soviétiques habités Vostok, Voskhod et Soyouz.
Sur la photo: l'astronaute coréenne Yi So-yeon et le cosmonaute russe Sergueï Volkov avant le décollage depuis Baïkonour, 2008.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
9/25
Différentes générations de missiles intercontinentaux, de lanceurs et de leurs modifications ont été testées à Baïkonour, où se sont également déroulés les lancements des premiers vols soviétiques habités Vostok, Voskhod et Soyouz.
Sur la photo: l'astronaute coréenne Yi So-yeon et le cosmonaute russe Sergueï Volkov avant le décollage depuis Baïkonour, 2008.

© Sputnik / Aller dans la banque de photosDu cosmodrome de Baïkonour ont décollé les lanceurs qui ont envoyé dans l'espace les vaisseaux avec Guerman Titov, Valentina Terechkova, Alexeï Leonov et d'autres premiers cosmonautes.
Sur la photo: Valentina Terechkova avant un entraînement dans une centrifugeuse.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
10/25
Du cosmodrome de Baïkonour ont décollé les lanceurs qui ont envoyé dans l'espace les vaisseaux avec Guerman Titov, Valentina Terechkova, Alexeï Leonov et d'autres premiers cosmonautes.
Sur la photo: Valentina Terechkova avant un entraînement dans une centrifugeuse.

© Sputnik . Sergei Mamontov / Aller dans la banque de photosDu cosmodrome de Baïkonour ont été lancées les sondes interplanétaires automatiques Louna (1959-1976), Mars (1960-1973), Venera (1961-1978), Vega-1 et Vega-2 (1984), ainsi que les satellites Cosmos, Meteor, Ecran et d'autres.
Sur la photo: le transport du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-15 sur le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour, 2019.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
11/25
Du cosmodrome de Baïkonour ont été lancées les sondes interplanétaires automatiques Louna (1959-1976), Mars (1960-1973), Venera (1961-1978), Vega-1 et Vega-2 (1984), ainsi que les satellites Cosmos, Meteor, Ecran et d'autres.
Sur la photo: le transport du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-15 sur le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour, 2019.

© Sputnik . Aleksander Mokletsov / Aller dans la banque de photosParmi d'autres pages légendaires de Baïkonour: l'essai de la fusée lunaire N-1 et le vol de la navette à usage multiple Bourane (sur la photo) en 1988.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
12/25
Parmi d'autres pages légendaires de Baïkonour: l'essai de la fusée lunaire N-1 et le vol de la navette à usage multiple Bourane (sur la photo) en 1988.

© AP Photo / Dmitri LovetskyEn 1998, le lancement du module Zaria depuis Baïkonour a marqué le début de la création de la Station spatiale internationale (ISS).
Sur la photo: l'ISS se déplace dans le ciel sur son orbite au-dessus de la grande roue du cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
13/25
En 1998, le lancement du module Zaria depuis Baïkonour a marqué le début de la création de la Station spatiale internationale (ISS).
Sur la photo: l'ISS se déplace dans le ciel sur son orbite au-dessus de la grande roue du cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik . Press service of Roscosmos / Aller dans la banque de photosLe lancement du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau de transport Progress MS-10 depuis le cosmodrome de Baïkonour, 2018.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
14/25
Le lancement du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau de transport Progress MS-10 depuis le cosmodrome de Baïkonour, 2018.

© Sputnik . Aleksei Filippov / Aller dans la banque de photosLe cosmonaute de Roscosmos Fedor Iourtchikhine dans un bus avant de se rendre sur le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
15/25
Le cosmonaute de Roscosmos Fedor Iourtchikhine dans un bus avant de se rendre sur le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik . FSUE "TsENKI" / Roscosmos / Aller dans la banque de photosA ce jour, Baïkonour est considéré comme le cosmodrome le plus fiable et le plus actif du monde. A son palmarès: plus de 3.000 lancements de fusées.
Sur la photo: le départ du lanceur Proton-M avec le vaisseau spatial russe Electro-L n°3 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
16/25
A ce jour, Baïkonour est considéré comme le cosmodrome le plus fiable et le plus actif du monde. A son palmarès: plus de 3.000 lancements de fusées.
Sur la photo: le départ du lanceur Proton-M avec le vaisseau spatial russe Electro-L n°3 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik . Grigoriy Sysoyev / Aller dans la banque de photosLe décollage du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau de transport habité Soyouz MS-07 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
17/25
Le décollage du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau de transport habité Soyouz MS-07 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik . Aleksei Kudenko / Aller dans la banque de photosPrès de 150 cosmonautes sont partis dans l'espace depuis Baïkonour.
Sur la photo: l'astronaute de l'ESA Luca Parmitano, membre de l'équipage principal de l'Expédition 60/61 de l'ISS, avant le décollage du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-13 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
18/25
Près de 150 cosmonautes sont partis dans l'espace depuis Baïkonour.
Sur la photo: l'astronaute de l'ESA Luca Parmitano, membre de l'équipage principal de l'Expédition 60/61 de l'ISS, avant le décollage du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-13 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik . Aleksei Filippov / Aller dans la banque de photosL'installation du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-04 sur l'aire de lancement Gagarine du cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
19/25
L'installation du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-04 sur l'aire de lancement Gagarine du cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe cosmonaute chercheur Jean-Pierre Haigneré, de l'équipage franco-russe du vaisseau Soyouz TM-17, dit au revoir à sa femme avant le décollage.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
20/25
Le cosmonaute chercheur Jean-Pierre Haigneré, de l'équipage franco-russe du vaisseau Soyouz TM-17, dit au revoir à sa femme avant le décollage.

© Sputnik . Sergey Mamontov / Aller dans la banque de photosLe décollage du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-15 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
21/25
Le décollage du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-15 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

© AP Photo / Dmitry LovetskyLe transport du lanceur Soyouz-FG avec la capsule spatiale Soyouz TMA-11M vers le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
22/25
Le transport du lanceur Soyouz-FG avec la capsule spatiale Soyouz TMA-11M vers le site de lancement du cosmodrome de Baïkonour.

© Sputnik . Yuzhny SC / FSUE “TsENKI” / Aller dans la banque de photosLa préparation du robot Skybot F-850 (robot Fedor) à Baïkonour pour un vol sur l'ISS.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
23/25
La préparation du robot Skybot F-850 (robot Fedor) à Baïkonour pour un vol sur l'ISS.

© Sputnik . Sergei Savostyanov/ТАСС/POOL / Aller dans la banque de photosLe cosmodrome de Baïkonour a reçu les ordres de l’Étoile rouge, de Lénine et de la Révolution d'octobre.
Sur la photo: les membres d'équipage du vaisseau Soyouz MS-07 avant le lancement depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
24/25
Le cosmodrome de Baïkonour a reçu les ordres de l’Étoile rouge, de Lénine et de la Révolution d'octobre.
Sur la photo: les membres d'équipage du vaisseau Soyouz MS-07 avant le lancement depuis le cosmodrome de Baïkonour.

© AP Photo / Dmitri LovetskyDes spectateurs observent le départ de Baïkonour du lanceur Soyouz –FG avec le vaisseau Soyouz MS-15.

Le cosmodrome de Baïkonour fête son 65e anniversaire

 - Sputnik France
25/25
Des spectateurs observent le départ de Baïkonour du lanceur Soyouz –FG avec le vaisseau Soyouz MS-15.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала