Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pris en chasse, il roule à contresens à 220 km/h entre Montpellier et Nîmes

S'abonner
Lors d’un contrôle routier par une patrouille de la gendarmerie sur l’autoroute A9 près de Montpellier, le conducteur d’une Mercedes a fait demi-tour pour repartir à contresens en direction de Nîmes. Il a roulé sur 40 km à 220 km/h avant d'être interpellé, relate Le Métropolitain.

Le 3 juin, une patrouille de la gendarmerie de Castries (Hérault) a procédé au contrôle d’un automobiliste sur l’autoroute A9 au niveau de la sortie de Vendargues-Baillargues, près de Montpellier. Mais les événements ont pris une tournure inattendue.

Un mur cassé - Sputnik France
Une voiture hors de contrôle enfonce le mur d'une école dans le Tarn - photos
Refusant d’obtempérer, le conducteur de la Mercedes a soudainement fait demi-tour au péage de Baillargues pour repartir à contresens en direction de Nîmes (Gard), rapporte Le Métropolitain.

Un équipage de la Brigade anti-criminalité (BAC) de Montpellier a alors pris la voiture en chasse. La course-poursuite s’est faite sur environ 40 kilomètres, atteignant jusqu’à 220 km/h. L’individu a pu être intercepté après une collision à la suite de laquelle il a quitté sa Mercedes pour fuir à pied et tenter de se cacher.

Trafic de stupéfiants

Il a été finalement interpellé par la BAC de Montpellier et placé en garde à vue. Il s’est avéré que l’homme était recherché depuis plus d’un an dans le cadre d’une affaire de trafic de stupéfiants.

D’après les informations de France Bleu, il est soupçonné d’être membre du réseau baptisé «le drive de la galerie Richard Wagner», lequel a été démantelé en mars 2019 par les enquêteurs de la Sûreté départementale du Gard.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала