«Ce n’est pas vrai»: SOS Racisme sceptique sur le cas d’un policier noir traité de «vendu»

© AFP 2022 BERTRAND GUAY Dominique Sopo
 Dominique Sopo - Sputnik France
Alors qu’une vidéo circule sur les réseaux sociaux montrant une manifestante traiter de «vendu» apparemment un CRS noir, le patron de SOS Racisme s’est dit sceptique quant aux images. Le policier a pourtant porté plainte pour ces faits.

Sur le plateau de BFM TV, le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, a fait part de ses doutes à propos d’une vidéo montrant un policier noir apparemment traité de «vendu» par la foule

Jean Messiha - Sputnik France
Comparé à un chameau, un cadre du RN porte plainte pour racisme contre le président de SOS Racisme
Les images avaient été prises lors de la manifestation en mémoire d’Adama Traoré, le mardi 2 juin.

Sur une séquence en particulier, une manifestante semble s’en prendre spécifiquement à un CRS noir. Ce que met en doute le président de SOS Racisme.

«Ce n’est pas vrai. Il y a eu une confrontation verbale entre des personnes qui parlent de “vendus” en s’exprimant vers les policiers. Là, il y a un caméraman qui zoome sur une personne noire, donc on dit c’est vis-à-vis de la personne noire qu’elle s’exprimait. À un moment la précision est utile», déclare-t-il à BFM TV.

Sur les images, la manifestante dit «Honte sur tous, mais surtout sur toi!», ajoutant plus tard un «T’as pas des gosses noirs?».

Le policier porte plainte

Le CRS en question a décidé de porter plainte, comme l’a annoncé la Préfecture de Police de Paris sur Twitter. Le préfet Didier Lallement a expliqué s’être associé à la plainte, tout en félicitant l’agent pour son sang-froid lors des événements.

«Soutien total au fonctionnaire de la PP qui a fait l'objet de propos abjects lors de la manifestation du 2 juin. Il a porté plainte et je m'y associe. Son calme et sa dignité sont un exemple qui nous honore», a-t-il déclaré dans un message sur Twitter.

Selon Le Parisien, la manifestante ayant pris à partie le policier est la Youtubeuse Nadjelika, qui compte plus de 575.000 abonnés sur la plateforme de vidéos en ligne.

La manifestation en mémoire d’Adama Traoré qui s’est tenue le 2 juin avait réuni plus de 20.000 personnes. Sur Twitter, Christophe Castaner avait déploré des «débordements».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала