Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des centaines de chiens risquent de mourir de faim au Maroc à cause du confinement, un appel aux dons lancé - photos

CC0 / fotoreinartz / Des chiens
Des chiens - Sputnik France
S'abonner
Des gérants de refuges pour chiens au Maroc ont lancé un appel aux dons pour pouvoir les nourrir, fait savoir Animal Webaction. Selon eux, la situation causée par le confinement a rendu leurs actions très compliquées et menace la vie de centaines d’animaux.

Dans le contexte du confinement total imposé par l’épidémie de Covid-19, des centaines de chiens parqués dans des refuges pourraient mourir de faim en raison du manque de moyens financiers pour les nourrir, alerte Animal Webaction qui a lancé un appel aux dons sur son site officiel.

En effet, selon l’association, «au Maroc les donateurs sont rares, et il n'y a ni fondations ni subventions». «Il est très difficile de trouver des financements pour des croquettes, beaucoup de chiens restent mourir de faim dans la rue!», ajoute-t-elle.

Deux refuges en danger

Animal Webaction a donné la parole aux gérants de deux refuges.

Ainsi, Anas et Mira, pour le premier, affirment qu’en «ce moment, nous avons environ 170 chiens au refuge, y compris des chiots. Nous donnons aussi à manger à de nombreux chiens de rue près de notre refuge et sur la route: environ 70 au total».

Chasseurs américains F-16 - Sputnik France
Le Maroc concrétise un contrat d’armement avec les USA de neuf milliards de dollars malgré la crise économique
Selon eux, le confinement a rendu leur action très compliquée. «Tout d'abord, nous avons secouru beaucoup plus de chiens que d'habitude, et le coût des croquettes est beaucoup plus élevé. Nous ne pouvons plus en acheter», expliquent-ils, soulignant que «chaque matin, nous cherchons du pain ou des restes de poulet dans les fermes ou n'importe quoi pour nourrir nos chiens. Nous n'avons plus de croquettes!»

De son coté, Ahmed, qui tient un autre refuge, confie qu’«en ce moment, j’ai 59 chiens […]. J’utilise 40 kg de croquettes par jour. Dans des conditions normales, les dons que je reçois me permettent d’acheter des croquettes pour nourrir mes chiens. Mais depuis le début de la pandémie, il y a de plus en plus de chiens à nourrir, alors que les dons ont diminué».

Il ponctue que «seuls les Européens soutiennent mon refuge, je n’ai aucune subvention du tout». «Il y a eu peu de dons depuis le début de la pandémie, et je comprends. Il y a des gens qui ne peuvent plus travailler. Mais j’ai besoin de quelqu’un pour m’aider, je suis très inquiet», conclut-il.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала